Politique : Maurice Kakou Guikahué de retour à Abidjan après des soins en France

Transféré en France pour des soins à la suite d’un malaise, le secrétaire exécutif en chef du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda), Kakou Guikahué, est rentré mercredi soir à Abidjan.   

Le secrétaire exécutif en chef du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), le professeur Maurice Kacou Guikahué, a regagné la Côte d’Ivoire ce mercredi 27 janvier 2021 (à 19 heures) en provenance de Paris, selon une source officielle au Pdci. Cette source ajoute que dès qu’il a foulé le sol Abidjannais, Kacou Guikahué est d’abord allé saluer le président du Pdci, Henri Konan Bédié, à sa résidence à Cocody.

Guikahué rentre donc après un mois et une semaine passés en France pour des soins, suite au coronavirus contracté à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), où il était sous mandat de dépôt, ainsi que plusieurs cadres du Pdci.

Le mardi 19 janvier 2021, la justice ivoirienne avait accordé la liberté provisoire au professeur Maurice Kacou Guikahué et à N’Dri Kouadio Pierre Narcisse, un autre secrétaire du Pdci, tous deux arrêtés le 3 novembre 2020, en même temps que plusieurs cadres du Pdci et placés sous mandat de dépôt à la MACA.

Pendant toute cette période de détention, les deux détenus ont été infectés au coronavirus et Kacou Guikahué a été d’urgence évacué en France, dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre 2020, après plusieurs jours d’hospitalisation au service de cardiologie au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Treichville. 

Cette libération est la seconde après celle dont a bénéficié Pascal Affi N’Guessan, le 30 décembre 2020. Une liberté sous contrôle judiciaire. Ils sont tous poursuivis, entre autres faits à charge, pour « actes de terrorisme, attentat et complot contre l’autorité de l’État, meurtres, vol en réunion avec violence portant sur du matériel électoral et divers autres bien ».
 
Kacou Guikahué est candidat aux législatives dans la Sous-préfecture Gnagbodougnoa, Dougeoupalegnoa, Dakouyo, Seriyo commune et sous-préfecture de Gagnoa. En attendant la proclamation officielle de la liste des candidats, le 31 janvier 2021, par le Conseil constitutionnel.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1719008 : 1.64 mb
MEMORY : 1516872 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.