Publicite

Politique : Meeting de Simone Gbagbo dans le Gontougo, Kobenan Kouassi Adjoumani (RHDP) répond à madame Gbagbo

Séjournant dans la région du Gontougo dans le cadre de ses activités politiques le week-end dernier, l’ancienne Première Dame Simone Ehivet Gbagbo, a animé un meeting « pour accompagner un fils de la région revenu d’exil le 21 janvier 2019 ».
Publicite

Les propos tenus par Simone Gbagbo ont  fait réagir l’un des fils de la région en occurrence le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani qui soutient qu’ « au cours du meeting qu’elle a animé dans cette partie du pays, l’ancienne Première Dame a tenu des propos qui appellent à une réaction. ». Une réaction dans laquelle il répond aux propos de l’ex première dame portant notamment  sur la libération des prisonniers militaires et la réforme totale de la Commission Electorale Indépendante (CEI).

De la libération des prisonniers militaires réclamée par madame Simone Gbagbo

« Sur la question de la libération des militaires, il est bon de noter que l’ordonnance d’amnistie prise par le Chef de l’Etat le 6 Août 2018 dans un sens d’apaisement pour la réconciliation nationale et qui a permis la libération et l’effacement des peines pour 800 personnes civiles dont fait partie Madame Simone Gbagbo exclut les militaires coupables de crimes de sang. Il est donc surprenant que Madame Simone Gbagbo considère la détention de ces militaires comme une violation de la loi d’amnistie alors que cette dernière les excluait.  Une telle déclaration peut être liée à une méconnaissance de la Loi d’amnistie et de son contenu ou être la résultante d’une mauvaise foi politique.  De plus, beaucoup d’Ivoiriens attendaient des mots de compassion à l’endroit de l’ensemble des victimes de la crise post-électorale dont la situation semble totalement ignorée par l’ex-Première. », soutient le fondateur du mouvement ‘’Sur les traces d’Houphouët Boigny’’ pro-RHDP.

De la réforme totale de la Commission Electorale Indépendante (CEI)

« Concernant la Commission Electorale Indépendante, il est bon de rappeler que, contrairement aux allégations de Madame Simone Gbagbo, la crise post-électorale de 2010 a été la conséquence de la non acceptation des résultats du vote des Ivoiriens par l’ancien régime et non de la mauvaise organisation des élections par la Commission électorale Indépendante. », précise M. Adjoumani avant de rappeler les faits.

« En effet, l’organisation des scrutins du premier et second tour des élections présidentielles de 2010 par la Commission Electorale Indépendante (CEI) a été jugée transparente et crédible par les Nations Unies, l’Union Africaine, la CEDEAO, le Représentant spécial du facilitateur et l’ensemble des observateurs nationaux et internationaux.

C’est le refus de cette donne et la transmission pacifique du pouvoir qui ont plongé la Côte d’Ivoire dans une crise post-électorale », indique-t-il en précisant que « Le Chef de l’Etat a instruit le Premier Ministre à l’effet d’entamer une concertation avec les partis politiques et la Société civile pour réformer la Commission Electorale Indépendante dans sa composition conformément aux recommandations de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples. Il est du devoir de tous les acteurs politiques dans le même élan que le président de la République d’ouvrer tous les jours à la préservation des acquis démocratiques et de la paix en Côte d’Ivoire en faisant preuve de responsabilité dans les propos et dans les actes », conclut-il.



Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1761032 : 1.68 mb
MEMORY : 1501512 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.