Politique : Passeport de Gbagbo, cas Guillaume Soro, élection présidentielle… Sidi Touré s’explique sur France 24

Sidi Tiémoko Touré, porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication était l’invité de la chaine de télévision française, France 24. Le porte-parole du gouvernement s’est prononcé sur les questions d’actualités notamment le passeport de Laurent Gbagbo, le cas Guillaume Soro et l’élection présidentielle d’octobre prochain.   

Le porte-parole du gouvernement a fait remarquer que plus d’une quarantaine de candidatures enregistrées dans le cadre de la prochaine élection présidentielle est la démonstration de la viabilité du processus démocratique au pays. Sur la question du retour au pays de Guillaume Soro et de Laurent Gbagbo, le ministre Sidi Tiémoko Touré a affirmé que le gouvernement n’a pas de problème à ce niveau. « Déjà une quarantaine de candidature, ceci est la démonstration de la vitalité de la démocratie en Côte d’Ivoire, bien sûr il ne relève pas du gouvernement ivoirien de se prononcer sur la viabilité et la validité de ces différentes candidatures, puisqu’il y a un conseil constitutionnel qui doit se prononcer sur ces différentes candidatures. Maintenant vous parlez du retour de ces différentes personnes (Laurent Gbagbo et Soro Guillaume), véritablement le gouvernement n’a pas de problème à ce niveau. », a-t-il déclaré.

Sidi Tiémoko Touré a ensuite indiqué que le traitement de la demande de passeport de l’ancien président ivoirien est en cours. « Le traitement, nous l’avions dit relève de procédure, et ses différents conseils savent très bien les différents documents qu’il faut produire pour avoir, à ce jour le traitement du passeport est en cours », a-t-il fait savoir.

Il est revenu sur l’affaire dite de "braquage de la BCEAO" pour laquelle Laurent Gbagbo a été condamné par défaut à 20 années de prison. « Monsieur Laurent Gbagbo est quand même accusé d’avoir fait le braquage de la banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest à la suite de la crise postélectorale précédente et c’est d’ailleurs cet argent qui a été expatrié au Ghana, a servi un long moment à financer les tentatives de déstabilisation de la Côte d’Ivoire », a-t-il révélé.

Concernant le cas Guillaume Soro, en exil depuis son retour manqué en décembre dernier au pays et condamné également à 20 ans de prison en Côte d’Ivoire pour tentative de déstabilisation, recel et blanchiment de capitaux, le porte-parole du gouvernement a indiqué que le président de Générations et peuples Solidaires (GPS) s’est exilé volontairement. « En ce qui concerne monsieur Guillaume Soro, c’est lui-même qui s’est exilé volontairement. Donc sur ces différents faits nous n’avons rien à nous reprocher », a affirmé Sidi Tiémoko Touré.

Enfin, le ministre de la Communication et des Médias a invité les opposants ivoiriens à s’en remettre au Conseil constitutionnel qui est le seul organe de dernier recours à se prononcer sur la validité ou non d’une candidature.

Notons que plusieurs ministres ivoiriens séjournent actuellement en France en marge de la visite du chef de l’Etat Alassane Ouattara qui rencontrera le président français Emmanuel Macron ce jeudi.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1733720 : 1.65 mb
MEMORY : 1518280 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.