Publicite

Politique : Philippe Mangou, accrédité ‘’officiellement’’ nouvel ambassadeur de Côte d'Ivoire en Allemagne

Philippe Mangou est le nouvel ambassadeur de Côte d’Ivoire en Allemagne. Il a reçu son décret de nomination, le mardi 17 septembre 2019. 
Publicite

Anciennement en poste au Gabon en tant qu'ambassadeur, Philippe Mangou a quitté cette fonction le 1er août 2019. 

L'ancien chef d'État-major de Laurent Gbagbo a donc regagné Abidjan après plusieurs années au pays d'Omar Bongo. Début  septembre, l'on apprenait que l'Allemagne s'opposait à la nomination de Philippe Mangou en tant qu'ambassadeur à Berlin.

Philippe Mangou devrait rejoindre son nouveau poste en Allemagne dans les jours à venir.  Le Général Philippe Mangou, en fonction au Gabon, a été nommé nouvel Ambassadeur de la Côte d’Ivoire en Allemagne, en remplacement de Koidiane Noel Ahounan. 

Âgé de 67 ans, il était un homme clé de l’appareil sécuritaire de Laurent Gbagbo. Durant sept ans, Le Général, a été le chef d’état-major des armées (Cema) sous la gouvernance de l’ancien président. Il fut un témoin important de l’accusation, dans le procès de Laurent Gbagbo devant la Cour pénale internationale (CPI). Fils de pasteur, Philippe Mangou  est né le 26 janvier 1952, à Abidjan. 

Ce général de corps d'armée, marié et père de six enfants, a fait son entrée dans l'armée le 1er  octobre 1978. Philippe Mangou est formé à l’EFA (École des forces armées) de Bouaké. Des années plus tard, il intègre le 1er bataillon blindé d'Akouédo. L'homme gravit les échelons et se hisse au rang de lieutenant-colonel en 1999.

À l'arrivée de Laurent Gbagbo au pouvoir, en 2001, Lida Kouassi Moïse, alors ministre de la Défense, fait appel à Philippe Mangou au sein de son cabinet. Moins d'un an après son accession au pouvoir, Gbagbo est confronté à une rébellion armée qui divise le pays en deux. Philippe Mangou est désigné en tant que commandant du théâtre des opérations des Forces armées nationales de Côte d'Ivoire (FANCI). 

C'est le 13 novembre 2004 que Mangou est promu chef d'État-major des armées. Lors de la crise militaro-politique de 2010-2011, le général Philippe Mangou prête d'abord allégeance à Laurent Gbagbo avant de retourner sa veste au lendemain de l'arrestation de l'adversaire d’Alassane Ouattara, le 11 avril 2011.

Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1694600 : 1.62 mb
MEMORY : 1481616 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.