Publicite

Politique : Plusieurs ex-combattants adhèrent au parti de Babily Dembélé

Dimanche 21 juillet, plusieurs membres de la Fédération des Associations des Ex-combattants de Côte d’Ivoire (FAEX-CI) ont adhéré au parti de Babily Dembélé, ex-conseiller du président Henri Konan Bédié. Ils ont expliqué leur choix par la volonté de ne pas se mettre à dos les pro-Soro et le RHDP, en prenant partie pour un camp. 
Publicite

Babily Dembélé, président du Congrès Ivoirien pour le développement et la paix (CIDP), a reçu ce dimanche à son QG à Mpouto CIAD-Primo, une forte délégation d’ex-combattants venus adhérer à son parti. Ils sont tous des membres de la Fédération des associations des ex-combattants de Côte d’Ivoire (FAEX-CI) principalement composée de la Cellule 39, du collectif des ex-combattants et de l’association des démobilisés de Côte d’Ivoire. Ils étaient conduits par Ouattara Issouf, président-fondateur de la Cellule 39 et actuel vice-président du grand nord pour le CIDP.

Le CIDP bien indiqué pour porter leur lutte

Les ex-combattants ont déclaré, par la voix de leur porte-parole, qu’ils sont décidés à prendre leur destin en main.

« On se dit que nous devons nous mettre dans la politique parce que nous estimons que c’est par la politique que nous pouvons débloquer la situation », a indiqué Ouattara Issouf. Mais pourquoi n’avoir pas adhéré au RHDP ou au Comité Politique ? « Si vous allez au RHDP, ce sont des bruits, vous faites palabre avec les pro-Soro. Si vous allez chez les pro-Soro, vous aurez des problèmes avec le RHDP. Nous sommes aujourd’hui membres d’un parti politique qui s’appelle le CIDP. Ce parti nous a ouvert la porte pour dire qu’il n’est pas d’accord avec l’injustice qui nous frappe », a expliqué le vice-président du grand nord pour le CIDP.

Puis de faire cette promesse : « Nous allons implanter le CIDP sur tout le territoire national pour qu’en retour, il puisse nous défendre jusqu’à ce que nous puissions quitter la honte, la galère, la pauvreté, la misère et la honte sociale qui est tombée sur nous parce qu’on n’arrive plus à nourrir nos familles ».

« Nous allons les gagner. On va les battre…»

Prenant la parole, Babily Dembélé a affirmé que les ex combattants ont été « trahis, la Côte d’Ivoire a été trahie, la communauté internationale a été trahie » et qu’il est temps de mener le bon combat, « mais la seule condition, que ça se passe dans un dialogue politique ». A propos des futures batailles, il lance : « Nous devons être ensemble. Nous allons les gagner. On va les battre parce qu’ils ont sous-estimé les personnes qui se sont sacrifiées, les familles sacrifiées…Partout, à partir de maintenant, parlez du CIDP, les engagements du CIDP pour la Côte d’Ivoire. Nous sommes un parti politique d’obédience socialiste, c’est-à-dire très proche du peuple, qui parle avec le peuple ».

Notons que la Fédération des associations des ex-combattants de Côte d’Ivoire (FAEX-CI) regroupe 3 associations des ex-combattants ayant formé les Forces Nouvelles (MPIGO, MJP et MPCI). Elle revendique actuellement 6 441 hommes.



Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1740024 : 1.66 mb
MEMORY : 1485560 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.