Publicite

Politique : Pour protester contre la reforme de la CEI, l’AFD et la LMP n’enverront pas de représentants

La récente déclaration du Président de la Commission de l’Union Africaine Moussa Faki Mahamat en date du 19 Août 2019, portant reforme  de la CEI continue de faire réagir la classe politique ivoirienne.   
Publicite

La dernière en date émane de l’AFD de Kabran Appia et de la ligue des mouvements pour le progrès (LMP) proche du FPI d’Affi N’Guessan. 

Dans la note, l’AFD et la LMP « invitent le gouvernement à reprendre les négociations en vue de la mise en place d’une CEI consensuelle pour éviter à la Côte d’Ivoire de nouvelles élections calamiteuses et des violences électorales ». 

« Le 14 Août 2019, l’Alliance des Forces Démocratiques (AFD) et la Ligue des Mouvements pour le Progrès (LMP) ont reçu un courrier du Gouvernement leur demandant de désigner un représentant à la Commission Electorale Indépendante (CEI), issue de la promulgation de la dernière loi présentée par le Gouvernement à l’Assemblée Nationale, et ce, au plus tard, le lundi 26 Août 2019 (…) L’AFD et la LMP constatent malheureusement que le Gouvernement a rompu de façon unilatérale les négociations pour adopter et faire voter un texte de loi portant recomposition de la CEI que rejette la quasi-totalité des acteurs politiques et sociaux engagés dans le processus de réforme du cadre juridique et institutionnel des élections et soucieux que les élections générales de 2020 se déroulent dans la confiance, la sérénité et la paix », rappellent-ils avant d’indiquer : « l’AFD et la LMP ont décidé de ne pas désigner de représentant dans cette CEI établie contre l’avis de tous et qui ne donne aucune garantie en termes d’équilibre, d’indépendance et de transparence », souligne la note. 

Toutefois, l’AFD et la LMP se déclarent ouvertes au dialogue politique. 

« L’AFD et la LMP se déclarent ouvertes au dialogue politique et invitent le gouvernement à reprendre les négociations en vue de la mise en place d’une CEI consensuelle pour éviter à la Côte d’Ivoire de nouvelles élections calamiteuses et des violences électorales », conclut le document.

Paula K.avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1700672 : 1.62 mb
MEMORY : 1490728 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.