Politique : Présidentielle 2020, Blé Goudé plaide pour le report de l’élection présidentielle

Depuis la Haye où il vit en liberté sous condition, Charles Blé Goudé s’est prononcé sur la présidentielle 2020. Le président du congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep), Charles Blé Goudé, s’est prononcé sur les questions de l’élection présidentielle d’octobre prochain et de la volonté du chef de l’Etat Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat. L’ancien ministre du dernier gouvernement Gbagbo, a fait savoir que depuis l’annonce (le 6 août 2020) du Président Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat, la Côte d’Ivoire a renoué avec la violence.   

« Mes chers compatriotes, chers amis et partenaires de la Côte d’Ivoire, je vous en conjure, ces élections créeront plus de divisions, plus de blessés, plus de déplacés, plus de morts, si nous ne nous asseyons pas au préalable autour d’une table. Plus que jamais, notre pays est en quête d’unité. C’est pourquoi ces élections ne doivent pas se tenir. Organiser le scrutin électoral du 31 octobre 2020, dans des circonstances pareilles, serait conduire notre pays droit au mur », s’inquiète Charles Blé Goudé dans une vidéo sur sa page Facebook le dimanche 6 septembre 2020 depuis La Haye aux Pays-Bas.

Ce troisième mandat du chef de l’Etat Alassane Ouattara, s’il est le souhait des militants du RHDP, Parti présidentiel, Blé Goudé lui, estime qu’il est controversé, sinon conflictuel. « Ce troisième mandat compte déjà ses premiers déplacés dans plusieurs localités de notre pays. On aurait dit que la Côte d’Ivoire traîne malheureusement cette mauvaise tradition de violences électorales », a affirmé Charles Blé Goudé.

Blé Goudé a déclaré que la décision du Président Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat a mis le feu aux poudres. « Depuis l’annonce de cette décision, la Côte d’Ivoire a commencé à compter ses premiers morts, ses premiers blessés et ses premiers prisonniers politiques préélectoraux », a déclaré Charles Blé Goudé qui souhaiterait tirer la sonnette d’alarme.

Le président du Cojep qui fait remarquer que la Côte d’Ivoire est en quête d’unité ne devrait pas faire l’erreur d’organiser la prochaine élection présidentielle à date (31 octobre 2020). « Ces élections ne doivent pas se tenir. Organiser les élections le 31 octobre 2020 dans les circonstances actuelles serait conduire notre pays droit dans le mur. Il nous faut repousser ce scrutin, mettre ce report à profit pour organiser les assises nationales qui permettraient de rechercher le consensus », a proposé Blé Goudé.

Il a affirmé que ces assises nationales permettront au pays de discuter des sujets fâcheux au pays.

Enfin, l’ancien leader de la galaxie patriotique qui a laissé entendre que plus que jamais le pays est en quête d’unité a fait savoir que ces assises permettront de réunir autour de la même table, les différentes forces vives de la nation.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1733560 : 1.65 mb
MEMORY : 1518464 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.