Publicite

Politique : Présidentielle 2020, le PDCI et le FPI, favorables à l’appel de Soro lancé depuis Paris

C’est depuis la France où il se trouve en exil que Guillaume Soro, président de Générations et Peuples Solidaires (GPS), a lancé un appel jeudi à l’opposition pour faire front commun contre l’actuel président, Alassane Ouattara, afin que les élections ne se déroulent pas le 31 octobre prochain.   

« J’en appelle à une unité d’action de l’opposition pour stopper monsieur Ouattara dans sa folle aventure par tous les moyens légaux et légitimes. Je demande aux candidats, retenus ou non, spécifiquement au président Bédié, au président Gbagbo, au Premier ministre Affi N’Guessan, au ministre Amon-Tanoh, au ministre Mabri Toikeusse, de prendre ensemble nos responsabilités et de faire bloc. Il s’agira tous ensemble de saisir la CEDEAO, l’Union africaine, l’Union européenne, l’ONU en vue d’obtenir des élections démocratiques transparentes et inclusives, comme ce fut le cas en 2010, et ceci sans préjudice », a déclaré l’ancien président de l’Assemblée nationale.

Son appel semble avoir eu un écho favorable auprès des principaux intéressés. Henri Konan Bédié, candidat du PDCI à la présidentielle d’octobre prochain, a apporté son soutien à Guillaume Soro, après en conférence de presse de Paris.

« Je me félicite de “l’unité d’action” proposée par le GPS et soutenue par le FPI contre le 3e mandat “inconstitutionnel et interdit” d’Alassane Ouattara. Le PDCI-RDA s’associe évidemment à cette démarche », a écrit Henri Konan Bédié, candidat du PDCI.

Après Henri Konan Bédié qui s’est félicité de « l’unité d’action » proposée par le président du GPS, le camp de Pascal Affi N’Guessan se dit favorable à cette initiative. Le porte-parole du parti de l’ancien Premier ministre, l’a signifié ce vendredi au micro de nos confrères de RFI.

Selon Jean Bonin Kouadio, les Ivoiriens ont besoin de paix d’où la nécessité de reformer la CEI et le Conseil Constitutionnel avant d’évoquer toute logique électorale. « Nous accueillons favorablement cette initiative. Nous estimons que la bataille aujourd’hui, c’est de reformer la Commission Electorale Indépendante et le Conseil Constitutionnel. Nous ne nous inscrivons pas dans une logique électorale si, ces deux institutions n’ont pas été réformées, pour la simple raison que c’est ce qui va garantir la paix », a-t-il signifié.

Rappelons que l’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, en conférence de presse ce jeudi 17 septembre 2020, à Paris, a appelé à une unité d’action de l’opposition à l’élection présidentielle afin de remporter ce scrutin que le RHDP.

Notons qu’à moins de deux mois du prochain scrutin présidentiel, Bédié et Affi N’Guessan deux candidats retenus, ont décidé de ne pas prendre part à l’élection des commissaires locaux dans les Commissions électorales locales (CEL).


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1730344 : 1.65 mb
MEMORY : 1507168 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.