Publicite

Politique : Présidentielle 2020, Le RHDP plébiscite Ouattara face à une opposition divisée

Depuis quelques jours des cadres du RHDP demandent au président Ouattara d’être le candidat du parti à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, pour disent-ils "la paix, la stabilité et l’émergence de la Côte d’Ivoire".   
Publicite

Ils demandent au chef de l’Etat de reconsidérer son annonce solennelle du 05 mars 2020 à Yamoussoukro sur l’état de la nation devant les deux chambres du parlement de ne pas être candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 et de transférer le pouvoir à une jeune génération.

Alassane Ouattara, élu président de la République de Côte d’Ivoire en novembre 2010, et ayant effectué ses deux mandats constitutionnels, a officiellement annoncé, le 5 mars 2020, à Yamoussoukro, sur la terre natale de Félix Houphouët-Boigny, dont il se réclame la philosophie politique, qu’il ne briguera pas un troisième mandat électoral en octobre 2020, estimant qu’il est temps, pour lui, de laisser la place aux jeunes générations.

“Nous devons travailler pour transférer le pouvoir à une nouvelle génération en 2020, notre pays est riche d’hommes et de jeunes compétents. N’ayons pas peur de passer le témoin. Faisons confiance aux jeunes tout comme nos aînés nous ont passé le témoin”, avait-il rassuré.

Toutefois, Ouattara n’avait pas exclu l’éventualité de se porter candidat, si ceux de sa génération étaient en lice pour l’élection présidentielle. A 86 ans, le président du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), l’ancien chef de l’Etat, Henri Konan Bédié, a déclaré sa candidature, et la convention de son parti devra l’y investir.

A 3 mois de la présidentielle, le RHDP sans candidat et une opposition divisée

La disparition du candidat du RHDP à la présidentielle d’octobre rebat les cartes du champ politique, notamment pour ce parti. Désormais orphelin, le RHDP doit trouver une ou un remplaçant crédible et légitime au défunt Amadou Gon Coulibaly. Mais le principal atout du chef du gouvernement disparu, c’était justement sa stature de président bis au sommet de l’État, qui lui aurait permis de revendiquer en grande partie le bilan de son mentor Alassane Ouattara.

À l’instar d’Amadou Gon Coulibaly, toutes les options sont envisageables avec la possible candidature d’Alassane Ouattara, malgré les réserves quant à son éligibilité pour un troisième mandat. Mais, avec la candidature de Bédié pour le compte du PDCI-RDA, il aura le prétexte qu’il a défendu le 30 novembre 2019 à Katiola : « Si ceux de ma génération (en parlant de Bédié et Gbagbo) se présentent, alors je serai candidat ».

Le RHDP garde ses chances à la présidentielle d’octobre 2020 avec en face une opposition divisée dont la stratégie de conquête reste encore floue. Au PDCI, c’est un Henri Konan Bédié octogénaire qui est candidat. Au FPI, les divisions internes sont toujours de mise. Quant à l’ancien président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, il est toujours en exil à Paris depuis que les autorités ivoiriennes ont émis un mandat d’arrêt contre lui en décembre 2019.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1754632 : 1.67 mb
MEMORY : 1517840 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.