Publicite

Politique : Soro Kelefoa lance un ultimatum au pouvoir

Soro Kelefoa, le fédéral FPI de Sinématiali, a lancé un ultimatum au pouvoir d’Abidjan, dont il dit ne plus supporter les manœuvres. Dans une intervention ce dimanche, il a donné au Président Ouattara un délai d’une semaine pour favoriser et imposer le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire. 
Publicite

Le pouvoir a jusqu’au vendredi pour s’exécuter

Pour Soro Kelefoa, fédéral FPI de Sinématiali et président du « Mouvement du 13 octobre » (M13), « La recréation est terminée » pour le régime d’Abidjan. Il donne une semaine au Chef de l’Etat pour ramener Laurent Gbagbo au pays natal, sinon il ne répondrait plus de lui. « La recréation est terminée, nous allons prendre notre responsabilité, nous le peuple nous donnons une semaine au pouvoir en place d’Abidjan pour qu’il crée la condition pour que le Président Laurent Gbagbo revienne en Côte d’Ivoire. C’est à dire aujourd’hui dimanche nous lui donnons jusqu’au vendredi, une semaine pour qu’il crée les conditions pour le retour du président Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire », a-t-il lancé lors d’une interview.

« Au-delà de la semaine nous engageons le peuple de CI à descendre dans la rue »

Le responsable du FPI interpelle aussi la communauté internationale et les religieux de Côte d’Ivoire. « Ils ont une semaine pour parler avec le pouvoir pour créer les conditions du retour du Président Laurent Gbagbo », poursuit Soro Kelefoa. Il a en outre appelé les rois et chefs traditionnels à parler à Ouattara pour le retour du président Laurent Gbagbo dans un délai d’une semaine. Car, prévient-il, « Au-delà de la semaine nous engageons le peuple de CI à descendre dans la rue, à faire des manifestations éclatées dans toutes les villes de Côte d’Ivoire pour exiger le retour du président Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire ».

Il souhaite enfin que « les partis politiques qui ne sont plus dans le RHDP libèrent leur militants et qu’ils descendent dans la rue ». Le fédéral FPI de Sinématiali parle notamment du PDCI-RDA et du Comité Politique de Guillaume Soro.

Ce que Soro Kelefoa ignore peut-être c’est que le sort de Laurent Gbagbo ne dépend plus totalement du Président Ouattara, même si c’est ce dernier qui a facilité son transfèrement.



Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1723040 : 1.64 mb
MEMORY : 1493040 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.