Publicite

Politique : un ministre ivoirien réclame-t-il le départ de Blaise Compaoré ?

La lune de miel entre Blaise Compaoré et le pouvoir d’Abidjan est-elle terminée ? A en croire La Lettre du Continent, un ministre ivoirien aurait demandé au président Ouattara d’extrader l’ancien locataire du palais de Kosyam vers le Burkina Faso. 
Publicite

La subtile devinette de La Lettre du Continent 

Le très informé média La Lettre du Continent a publié un tweet dans lequel il interroge : « Quel ministre très proche d'Alassane Ouattara a conseillé au président ivoirien de ne plus accueillir dans le pays l'ancien président burkinabé, Blaise Compaoré, en exil à Abidjan depuis 2014 ? ». Cette interrogation est d'autant plus opportune que depuis 2018, la présence de Blaise Compaoré est de plus en plus contestée au sein du régime ivoirien.

Chassé du pouvoir en octobre 2014 par un soulèvement populaire, Blaise Compaoré a trouvé refuge à Abidjan, auprès de son ami Alassane Ouattara.

Pour les bons et loyaux services rendus aux Forces Nouvelles lors de la crise ivoirienne, l’ancien homme fort du Faso a été accueilli par les autorités ivoiriennes, avec des moyens d'accompagnement pour lui permettre de ne pas avoir le mal du pays.

Le traitement de prince qu’il a reçu n’a pas manqué de faire grincer quelques dents au Burkina Faso et parmi l’opposition ivoirienne. 

Soro Guillaume, à l’origine de la querelle ? 

Mais voilà, en 2018, Blaise Compaoré va tomber un peu en disgrâce quand surgira la guerre de succession entre deux dauphins déclarés d’Alassane Ouattara.

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et Guillaume Soro, alors Président de l’Assemblée Nationale. Les deux hommes rendaient régulièrement visite au président déchu qui habite dans une résidence d’État, au quartier de Cocody-Ambassade.

Chacun espérait avoir ses faveurs, en tant « vieux routier » de la politique ouest-africaine. Mais Blaise Compaoré aurait un penchant pour Guillaume Soro qu’il considère comme son « fils spirituel ».

C’est lui qui l’a placé à la tête de la rébellion alors que Guillaume Soro n’était qu’un leader estudiantin en exil. Cette prise de position a évidemment agacé Amadou Gon Coulibaly.

Compte tenu du rapport de force au sein du RHDP, Soro Guillaume était aussi logiquement un rival du Ministre de la défense Hamed Bakayoko, qui ne l’a pratiquement jamais porté dans son cœur. 

Alors de quel ministre ivoirien parle La Lettre du continent ? Si l’identité de ce dernier reste pour l’instant une énigme, le tweet laisse au moins penser que Blaise Compaoré est devenu persona non grata à Abidjan. Est-il temps pour lui de plier bagages ? 

Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1728992 : 1.65 mb
MEMORY : 1509416 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.