Publicite

Politique : Un proche de Guillaume Soro en garde à vue, l’Union des anciens de la Fesci à ses cotés

Guy Lasme Kouamé, un proche de l’ancien président de l’Assemblée Nationale Guillaume Soro, a passé la nuit de mercredi à jeudi, à la préfecture de police d’Abidjan. 

Publicite

Il a été convoqué le mercredi 25 septembre 2019, à la Direction de l’informatique et des traces technologiques (DITT) par la police scientifique. 

Selon un communiqué de l’Union des anciens de la Fesci (UNA-FESCI), une organisation dont il fait partie, le web activiste a été placé en garde à vue « sur ordre du procureur ».

Si « les raisons de la convocation et de la détention du Camarade restent pour le moment inconnues », le communiqué de ladite organisation signé par son premier vice-président Maréchal Eugène Djué souligne « qu’une délégation lui rendra visite dès ce jeudi 26 Septembre afin de s’enquérir de la situation ».

Sur son mur Facebook dans la matinée du mercredi 25 septembre 2019 Guy Kouamé Lasme avait écrit : « Je comparais ce matin à la DITT (Direction de l’informatique et des traces technologiques) à 10h00 afin de répondre de certains faits qui me sont reprochés. Dieu veille ».

Selon des sources Guy Lasme Kouamé avait fait un post relatif au traitement réservé à l’ex-cameraman de Guillaume Soro, Lassina alias Palenfo, qui a été atteint dans l’attentat du Fokker 100, en 2007.

« Soro avait remis 30 millions de F CFA à Palenfo pour ses soins après l’attentat du 29 juin 2007. Où Charles Lopez Gnahoré a mis cet argent ? », tel est le libellé de la publication qui semble être incriminée. Guy Kouamé Lasme était un photojournaliste proche de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro.

Le député  de Fresco Alain Lobognon dans un tweet disait qu’ il est l’un des rares photographes a avoir fait des photos de l’attentat du 29 juin 2007 contre le Fokker 100 qui transportait le Premier ministre issu des accords politiques de Ouagadougou, Guillaume Soro qui se rendait à Bouaké. A en croire certaines indiscrétions, Guy Kouamé Lasme aurait été convoqué pour diffamation sur les réseaux sociaux.

Si cela s’avérait, l’individu pourrait être passible de jugement et être condamné d’un à cinq ans d’emprisonnement, assortie d’une amende de 5 à 10 millions FCFA, comme le stipule les articles 60 et 70 de la loi sur la cybercriminalité. Pour l’heure, rien n’a filtré de l’intervention de l’Union des anciens de la Fesci (UNA-FESCI) ce jeudi 26 Septembre 2019.

 

Blackson Dodo Sylvain

 

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1681872 : 1.6 mb
MEMORY : 1471880 : 1.4 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.