Publicite

Préinscription: Le ministère accorde un délai supplémentaire aux bacheliers retardataires

Cette information a été rendue publique à travers un communiqué paru dans la presse et dont nous avons reçu copie. Les bacheliers concernés sont invités à se rendre sur la plate-forme http://www.orientationsup.net, du 1er au 8 février 2017, délai de rigueur.

Dès demain et ce jusqu’au 8 février, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique va rouvrir sa plate-forme. Les bacheliers ont encore huit jours pour remplir les formalités. Des bacheliers de l’année 2016, pour une raison ou une autre, n’ont pu se préinscrire en vue de leur affectation dans les universités et grandes écoles.
Publicite

En effet, sensible aux nombreuses sollicitations de familles inquiètes pour l’avenir de leurs enfants, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le professeur Bakayoko-Ly Ramata, a décidé de leur accorder un délai supplémentaire.

Cette information a été rendue publique à travers un communiqué paru dans la presse et dont nous avons reçu copie. Les bacheliers concernés sont invités à se rendre sur la plate-forme http://www.orientationsup.net, du 1er au 8 février 2017, délai de rigueur.

Cette décision est un véritable soulagement pour de nombreux parents de bacheliers. Elle participe également à apaiser le climat social. Par ailleurs, la ministre, dans un deuxième communiqué, porte à la connaissance des étudiants des universités publiques et grandes écoles privées que les inscriptions et réinscriptions en cours prennent fin le mardi 28 février 2017.

Les étudiants sont exhortés à se conformer à cette disposition. Car passé ce délai, aucune inscription ni réinscription ne sera prise en compte. «Conformément aux normes internationales, les établissements d’enseignement supérieur se doivent de maîtriser leurs effectifs étudiants», souligne le Pr Bakayoko-Ly Ramata dans le document.

Le ministère qui s’est doté d’une direction générale de la qualité et des normes accorde une attention particulière à la maîtrise des effectifs. C’est une exigence pour une meilleure gestion des structures d’enseignement et l’amélioration de la qualité de la formation.

SETHOU BANHORO
fratmat.info
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1703192 : 1.62 mb
MEMORY : 1487952 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.