Publicite

Présidentielle/ financement de 100 millions Banny et Koulibaly dans l’embarras

Le financement sur fonds publics des candidats à la présidentielle fait encore jaser. Avant-hier, deux des postulants de l’opposition ont rejeté ‘’l’offre’’ du chef de l’Etat. Kouadio Konan Siméon et Amara Essy ne veulent pas de cette manne financière. Depuis, les regards sont tournés vers Konan Banny, Mamadou Koulibaly et Kouadio Konan Bertin.

Ces postulants à l’élection présidentielle qui dénoncent les conditions du scrutin sont dans l’embarras, selon des membres de leurs staffs. Notamment le président de Liberté et démocratie pour la République (Lider). Dès l’annonce du financement à hauteur de 100 millions F, Koulibaly a rué dans les brancards. L’ancien président du Parlement, tout en s’indignant de la démarche du chef de l’Etat, consent néanmoins à « considérer » la somme « comme une avance sur le financement de la pré campagne » qu’il va encaisser.

Le candidat rappelle que l'article 9 de la loi n°2004-494 du 10 septembre 2004, relative au financement sur fonds publics des partis et groupements politiques et des candidats à l'élection présidentielle et abrogeant la loi n°99-694 du 14 décembre 1999, dispose, d'une part, que les candidats à l'élection présidentielle bénéficient d'une subvention exceptionnelle et d'autre part, que le montant de cette subvention est inscrit dans la loi de finances de l'année de l'élection présidentielle. « Nous attendons donc de l'Etat de Côte d'Ivoire, et non de Ouattara, qu'il mette à notre disposition des fonds qui sont en adéquation avec ceux dont dispose le candidat Ouattara », a-t-il argué sa position. Konan Banny, lui, se garde de tout commentaire sur la question.

Tout comme KKB. Kouadio Konan Siméon a sauté le pas. Dans un communiqué publié ce mardi, il récuse le chèque. « En date du 1er octobre 2015 nous recevions un courrier de Monsieur le Ministre d’Etat auprès du président de la République, le ministre Ahoussou Jeannot, nous invitant à passer chercher un chèque de 100 millions de Fcfa (…), rappelle-t-il dans son adresse, avant de trancher. « Conformément à notre conviction spirituelle, nous venons d’adresser un courrier à Monsieur le Président de la République via Monsieur le Ministre d’Etat auprès du président de la République, aux fins de décliner respectueusement, en attendant plus amples clarifications, cette offre », informe-t-il publiquement. Il en va de même pour Amara Essy.

Avant de «suspendre » sa participation au scrutin du 25 octobre, l’ex-ministre des Affaires étrangères refuse le financement. «Je vais pour ma part restituer à l’Etat le chèque qu’il a émis au titre du Trésor public en guise de participation à mes frais de campagne», a-t-il déclaré avant-hier. Depuis, Banny, Koulibaly et KKB sont attendus sur leur attitude définitive sur ce sujet à controverses.

Le Sursaut
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1718736 : 1.64 mb
MEMORY : 1502816 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.