Publicite

Ramadan 2018 : La « Nuit du destin » célébrée dans l'enseignement de "l'Istighfar" ou la repentance

Le Chef de l’Etat a traduit toute sa reconnaissance à l’égard des autres obédiences religieuses établies en Côte d’Ivoire. Et qui œuvrent sans relâche à la promotion de la fraternité entre les fils et les filles de notre beau pays.
Publicite


La communauté musulmane de Côte d’Ivoire a célébré dans la nuit du dimanche 10 au lundi 11 juin 2018, la traditionnelle « Nuit du destin » ou encore « Laylatoul-Qadr ».

Cette célébration était placée sous le thème « Ramadan, mois béni, de repentance, de pardon et de piété ». Thème soumis à la réflexion et à l’analyse de l’Imam Youssouf Doumbia, au lieu de la célébration officielle à la mosquée de la Riviera-Golf.

Le conférencier a expliqué en quoi le Ramadan est-il un mois  béni, un mois de repentance, de pardon et de piété.  Insistant sur le pardon, il a expliqué que les fidèles doivent respecter la prescription d’Allah et s’éloigner de ses proscriptions.  Le musulman doit de façon constante à travers «l'istighfar » ou encore le repentir  se purifier. « C’est le secret de la vie », a-t-il martelé. Avant d’étayer cela par la tradition prophétique ou encore un hadith : « Celui qui fait constamment « l'istighfar », Allah lui pardonne ses péchés, dissipe ses soucis et lui réserve une issue face à ses difficultés. Il lui procure sa subsistance par un moyen dont il ne s’attend même pas.

Sidiki Diakité, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité représentant le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara a indiqué que « les recommandations du thème suffisent à amener chacun à ne perdre aucune opportunité pour se repentir, demander pardon,  pardonner et poser des actes d’adoration. »

En le désignant pour conduire une délégation du gouvernement pour la célébration de la Nuit du destin, a-t-il affirmé, le Chef de l’Etat marque son entière solidarité avec la communauté musulmane. Poursuivant, il a souligné que le Président Ouattara adresse ses félicitations aux chefs religieux et aux fidèles pour leur « fervente prière » qui ont été dites à l’occasion de ce mois de Ramadan.

Le Chef de l’Etat, a-t-il dit, a demandé, à l’occasion de cette célébration, de traduire toute sa reconnaissance à l’égard des autres obédiences religieuses établies en Côte d’Ivoire. Et qui œuvrent sans relâche à la promotion de la fraternité entre les fils et les filles de notre beau pays.  « Il nous a instruit chers fidèles musulmans de vous dire qu’en ce saint mois de Ramadan, pour nous qui avons en partage l’Islam, religion de paix par excellence, notre foi, notre conviction religieuse doit nous encourager  à toujours œuvrer au renforcement de la cohésion sociale. »

Notons que la nuit du destin (Laylatoul-Qadr) est, selon la tradition islamique, une nuit durant laquelle le « Coran est descendu dans sa totalité de la table gardée au ciel du monde puis dans l’âme du Prophète ». Et qu’elle est meilleure que 1000 mois d’adoration.

Salif D. CHEICKNA
salifou.dabou@fratmat.info

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1721840 : 1.64 mb
MEMORY : 1491664 : 1.42 mb