Publicite

Restauration du couvert forestier : La Côte d’Ivoire veut s’inspirer du modèle costaricien

Une délégation ivoirienne conduite par le Ministre des Eaux et Forêts, Alain-Richard Donwahi, séjourne actuellement au Costa Rica. L’objectif de cette mission est de s’inspirer du modèle costaricien en matière de restauration du couvert forestier, de gouvernance forestière et de mobilisation de ressources. 
Publicite

La Côte d’Ivoire à l’école costaricienne avec la Corée du Sud

Le Ministre des Eaux et Forêts, Alain-Richard Donwahi, et des membres de son cabinet effectuent une mission au Costa Rica du 26 juillet au 3 août 2019. Cette mission s’inscrit dans le cadre d’échanges et de partage d'expériences entre la côte d'Ivoire et le Costa Rica sur la restauration du couvert forestier.

Un dîner de bienvenue a été offert par le Costa Rica au Ministre Donwahi, accompagné de spécialistes de son cabinet que sont le CT chargé de la gouvernance, le CT chargé de la Coopération, la DGFF, le PF APV-FLEGT et un expert consultant en mobilisation des financements. Une délégation sud-coréenne était également présente pour les mêmes objectifs. Tenu en présence de Madame la vice-présidente du Costa Rica, du Ministre costaricien de l’environnement et de l’énergie, de la vice-Ministre costaricienne de l’environnement et des facilitateurs du PNUD, ce rendez-vous a été le cadre d’échanges prometteurs en termes de perspectives de coopération entre le Ministre coréen chargé des Forêts, le Ministre ivoirien des Eaux et Forêts et leurs hôtes.

Le Costa Rica un modèle de conservation de la biodiversité

La Côte d’Ivoire a choisi d’aller à l’école costaricienne car ce pays d’Amérique centrale est un modèle en matière de biodiversité. Situé entre la mer des Caraïbes et l'océan Pacifique, le Costa Rica est recouvert d'une forêt tropicale humide, affaissée à des plages sublimes. Pour son reboisement, il a utilisé une technique qui a fait ses preuves bien. En effet, le Costa Rica a récréé les conditions de la régénération de la forêt, permettant la reforestation naturelle sans intervention humaine. Aujourd’hui, environ un quart de sa superficie est constitué d'une jungle protégée, d'une flore et d'une faune extrêmement riches.

La Côte d’Ivoire, elle, ne fait que perdre des milliers d’hectares de forêts depuis des années (environ 200.000 hectares de forêt par an). Selon de récentes statistiques sur la couverture forestière ivoirienne, la superficie de nos forêts est passée de 16 millions d’hectares en 1900, à 7,8 millions d’hectares en 1990 et 3,4 millions d’hectares en 2015. Pour stopper cette importante déforestation les autorités ivoiriennes ont adopté une Politique de Préservation, de Réhabilitation et d’Extension des Forêts Entérinée en Conseil Présidentiel en mai 2018.



Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1714680 : 1.64 mb
MEMORY : 1498416 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.