Publicite

Salubrité : Le gouvernement ivoirien apure une dette de 14,2 milliards FCFA due par l’ANASUR

Le ministre ivoirien auprès du Premier ministre chargé de l’économie et des finances Adama Koné a remis, vendredi après-midi, à Abidjan des titres d’une valeurs de 14,2 milliards de FCFA à vingt opérateurs de la filière de ramassage des déchets solides et assimilés pour apurer la dette due par l’Agence nationale de la salubrité urbaine (ANASUR), a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.
« La cérémonie de ce jour est la conclusion d'un long processus de négociation visant à apurer la dette due par l'ANASUR aux opérateurs de la filière de ramassage des ordures ménagères», explique la fiche technique remise à APA au cours de la cérémonie.

« Ce sont des factures qui ont été émises mais qui pour des raisons de disponibilité budgétaire, n'ont pu être payées », a dit le ministre Adama Koné en expliquant que « ces titres sont un moyen de paiement de l'Etat ».

Selon lui, un taux de décote de 15% a été retenu lors des négociations avec les opérateurs de la filière de ramassage de déchets solides et assimilés. « La première échéance commence au moi de mai », a-t-il précisé, exhortant les opérateurs à faire le travail avec «professionnalisme».

Le gouvernement a cédé ces titres à la Banque Atlantique de Côte d'Ivoire (BACI) contre une remise de liquidité pour permettre à ces opérateurs d'assurer la continuité du service. Le montant total après titrisation est de 14,2 milliards de FCFA pour une durée de remboursement de 5 ans. « Nous sommes disposés à vous accompagner pour la salubrité. Chaque mois, le montant convenu sera régulière payé », a rassuré le ministre Koné.

Auparavant, sa collègue de la Salubrité urbaine et de l'assainissement, Anne Désirée Ouloto a relevé « l'importance que représente ce jour pour son ministère ». « Vous nous donner les moyens d'avoir avec nous des entreprises debout», a-t-elle dit en s'adressant au ministre auprès du Premier ministre chargé de l'économie et des finances et au représentant de la BACI, Tah-Bi Kouassi Blé.

« Nous avons eu des faillites dans notre système. Vous permettez de leur donner une bouffée d'oxygène. C'est cela un Etat qui sait rassurer ses partenaires», s'est félicitée Mme Ouloto.

« Ces titres viennent en règlement des dettes de 2011 à 2014 que les opérateurs avaient sur l'Etat de Côte d'Ivoire. L'Etat a décidé de régler ces dettes sous forme de titres », a renchéri Dr Youssouf Soumahoro, Président des opérateurs de la filière déchets solides.

« C'est une bouffée d'oxygène parce que certains ont attendu depuis 2011 et d'autres depuis 2012, ce qui a beaucoup joué sur la qualité de nos prestations », a-t-il poursuivi, estimant que ce règlement va «permettre aux opérateurs de se mettre à niveau et de pouvoir assurer correctement et d'offrir aux ivoiriens une prestation de qualité».

LS/APA
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1715632 : 1.64 mb
MEMORY : 1499232 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.