Publicite

Scandale Yopougon : Conflit entre IVOSEP et la famille d’une défunte, la maison des pompes funèbres veut imposer l’achat de son cercueil qui coûte 150.000 FCFA

Un scandale a cours en ce moment à IVOSEP de Yopougon. Il s’agit d’un conflit opposant les pompes funèbres à la famille d’une défunte. IVOSEP voudrait imposer l’achat d’un cercueil fait par la maison, dont le prix s’élève à 150.000 FCFA, alors que la famille éplorée a déjà fabriqué son propre cercueil, moins coûteux celui-là.
Publicite

Un conflit d’intérêt ou de protocole ?

Nous apprenons à l’instant qu’un conflit est en cours à IVOSEP de Yopougon. Selon les témoignages reçus, voici l’histoire.

Kra Kouamé, le président du syndicat national des pompes funèbres de Côte d’Ivoire (Synapofuci) a perdu sa fille et le corps a été envoyé à la morgue d’IVOSEP de Yopougon.
En tant que fabricant de cercueils lui-même et propriétaire de plusieurs corbillards, M. Kra Kouamé décide d’offrir son propre cercueil pour l’inhumation de sa fille. IVOSEP refuse au motif qu’il est de règle que les familles achètent les cercueils avec la maison. Malgré lui, M. Kra Kouamé accepte et paie la somme de 150.000 CFCA pour un cercueil que l’on pourrait aisément estimer à 10.000 FCFA.

Aujourd’hui vendredi, jour du transfert du corps, la famille éplorée se rend compte que le cercueil fourni par IVOSEP est de mauvaise qualité. Elle décide alors de trouver un cercueil plus présentable, en l’occurrence celui fabriqué spécialement par M. Kra Kouamé pour sa fille. 

Mais, contre toute attente, les responsables d’IVOSEP auraient refusé ce changement de cercueil alors que M. Kra ne leur a demandé aucun remboursement.

Les jeunes face à la police

Toute fâchée, la famille éplorée sort carrément de l’IVOSEP avec le corps de la défunte et le dépose sur la voie publique, en face de la morgue. Elle décide de faire changer de cercueil au corps devant tout le monde, pour marquer son mécontentement face aux manigances d’IVOSEP.

Dans une vidéo qui nous est parvenue, l’on peut voir cette scène choquante, où des jeunes retirent le corps du cercueil d’IVOSEP, le soulèvent, avec désinvolture, puis le dépose dans celui fabriqué par le père.

Après cela, ils se mettent à détruire le cercueil des pompes funèbres à coups de pieds violents. Sur ces entrefaites, la police, appelée d’urgences par les responsables d’IVOSEP, débarque pour gazer les jeunes surexcités.

Selon certaines sources, ce conflit entre IVOSEP et la famille Kra cache des règlements de compte politique. IVOSEP appartiendrait à Sidy Diallo, reconnu pour être un homme fort du régime en place.

Quant à Kra Kouamé il serait dans le viseur du pouvoir depuis fort longtemps parce que de bord politique opposé.

Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1716576 : 1.64 mb
MEMORY : 1485856 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Akody.com utilise les cookies pour suivre et compter les articles que vous avez lus. Ceci nous permet d'informer nos partenaires qui font la publicité sur notre site. En continuant, vous acceptez les termes d'utilisation de notre site.