Publicite

Sécurité : Exercice militaire au nord du pays, le Chef-Major Général des armées donne les raisons

L’opération qui a eu pour nom « Nord contrôle », s’est déroulée du 12 au 13 février au nord du pays. 
Publicite

S’agissant du choix de la partie nord du pays, le Chef-Major Général des armées (CEMGA) de Côte d’Ivoire, le Général de corps d’armée, Lassina Doumbia a déclaré : « Cet exercice au Nord, parce que le Nord à une végétation particulière. Nous essayons de travailler sur tous les terrains de la Côte d’Ivoire. Nous avons fait Bouaké, Yamoussoukro et aujourd’hui nous sommes à Korhogo », a-t-il soutenu.

A la presse, le Chef-Major Général des armées (CEMGA) de Côte d’Ivoire, le Général de corps d’armée, Lassina Doumbia,  s’est dit satisfait du travail d’ensemble.

« Au cours de cet exercice, nous avons essayé de voir si nos hommes sont capables de travailler ensemble… L’objectif, c’est simplement d’évaluer le savoir faire acquis par nos hommes dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Comme vous le savez, c’est la principale menace actuellement dans notre région. Il nous faut donc préparer nos hommes.

Nos hommes s’entraînent dans leur région militaire où ils sont, mais de temps en temps, il est important de venir évaluer sur le terrain si les savoir-faire ont été véritablement acquis et surtout la combinaison des différents moyens », a fait savoir le Général de corps d’armée, Lassina Doumbia.

A cet exercice, de nombreuses unités d’élites des Forces armées de Côte d’Ivoire ont pris part. ce sont entre autres les fantassins, la cavalerie, les parachutistes, les fusiliers marins commandos.

Pour le CEMGA, le travail d’ensemble est satisfaisant. « Dans tous les cas on peut faire mieux, mais j’avoue qu’il y a eu beaucoup de points de satisfaction.

D’abord dans tout le processus d’analyse et de prise de décision dans le cadre opérationnel, toutes les étapes ont été maîtrisées par les différents cadres à tous les niveaux de commandement. Et aussi le savoir faire au niveau de tous les hommes est réel.

Il y a beaucoup d’amélioration. Nous sommes satisfaits de ce que nous avons vu, même si nous devrons encore travailler parce que nous pensons que nous pouvons faire mieux », a dit le général quatre étoiles.

 « C’est un exercice qui participe à l’entraînement des troupes. On connaît tous les défis dans nos frontières Nord aujourd’hui qui sont énormes.

Face à ces menaces, il fallait que nous préparons nos forces pour pouvoir intervenir où nous sommes confrontés à ces menaces », a conclu le Lieutenant-Colonel Pacôme Alban, Commandant du premier bataillon blindé, directeur de l’exercice.

La partie septentrionale du pays, cadre de ces exercices, fait frontière avec le Burkina Faso et le Mali qui subissent depuis des années des attaques terroristes meurtrières. Ce sont donc des moments pour tenir en alerte les troupes basées dans cette partie du pays afin d’être à même de faire face à cette menace.

Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com


Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1731640 : 1.65 mb
MEMORY : 1493064 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.