Publicite

Sécurité: Lutte contre l'insécurité, la police de Vavoua a arrêté deux présumés braqueurs en pleine opération

Des éléments du commissariat de police de Vavoua ont été arrêté, lundi, au marché de ladite ville, les sieurs Savadogo Abdoulaye, 20 ans et Roamba Oumar, 21 ans, deux présumés braqueurs, en pleine opération dans la boutique d’un commerçant répondant au nom de Sangaré Mohamed. 
Publicite

Selon la police, il est 18 h ce jour-là et le commerçant s’apprête à fermer sa boutique pour aller rompre le jeûne musulman. Alors arrive un client, Savadogo Abdoulaye pour, dit-il, l’achat d’un anti-choc pour son téléphone portable. Pendant que ce client et le commerçant discutent du prix de la marchandise, surgit un autre visiteur, Roamba Oumar, qui pointe immédiatement son arme sur le commerçant d’accessoires de téléphone portable. 

Celui-ci, sans tarder, a remis un billet de 10 000 francs CFA à son agresseur. A son tour, le premier venu Savadogo Abdoulaye réclame au commerçant le sac contenant les téléphones portables du commerçant et autres affaires. Les discussions engendrées par cette dernière demande des braqueurs éveillent les soupçons des voisins de Sangaré, le boutiquier qui alerte les forces de l'ordre. 

Alertés, les hommes du commissaire Koko Hilaire qui patrouillaient dans les environs, rallient rapidement le magasin et mettent la main sur Savadogo Abdoulaye qui voulait coûte que coûte emporter le sac du commerçant. 

La police retrouve sur lui un fusil artisanal canon scié chargé d’une cartouche à calibres 12. L’autre braqueur, Roamba Oumar qui avait pris la fuite, est vite maîtrisé avec son arme par la police aidée de la population. Les informations recueillies par les forces sécuritaires révèlent que ces jeunes présumés braqueurs font partie d’un gang dont le chef est activement recherché.

Certains de leurs acolytes comme Moumouni et Bceao croupissent actuellement à la prison civile de Daloa, capitale de la région du Haut-Sassandra. L’autre, connu sous le surnom d’IB Cacao a été tué à Séguéla l’année dernière suite à des échanges de tirs avec la police. La police avait alors ouvert une enquête. Les deux malfrats seront déférés bientôt devant le tribunal de première instance de Daloa. 


Paula K. avec Natacha Kouakou, Correspondant/Akody.com


Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1710448 : 1.63 mb
MEMORY : 1486368 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.