Publicite

Séguéla : le faux ‘’docteur’’ condamné à trois mois d'emprisonnement

Le vendeur ambulant de médicaments chinois qui se faisait abusivement appeler ‘’docteur’’, N’Guekam Youmani Thierry Synflore, un ressortissant camerounais de 39 ans, a été condamné à trois mois de privation de liberté pour pratique illégale de la médecine après avoir exécuté des actes médicaux réservés exclusivement aux agents dûment formés, a relevé l’AIP lors de l’audience des flagrants délits tenue mercredi à la section de tribunal de Séguéla (Centre-ouest, région du Worodougou).
Publicite


De l’énoncé des faits par le président de séance, il ressort que le prévenu et l’un de ses compatriotes en la personne de Noukam Noumié Rostand ont quitté Port-Bouët, une commune d’Abidjan, la capitale économique ivoirienne, pour écumer les hameaux les plus reculés de Séguéla en se faisant passer pour des médecins.

A Nondjoni, un village de la sous-préfecture de Séguéla, ils accostent Soro Kindja qui, selon ses dires à la barre, souffrirait de hernie testiculaire. Ce à quoi N’Guekam Youmani Thierry Synflore prétend pouvoir remédier par des soins médicaux à hauteur de 15 000 francs.

Après les auscultations et une prise de tension douteuse, le diagnostic est posé et des comprimés sont donnés à Soro Kindja qui, précise-t-on, s’est constitué partie civile pour réclamer des dommages et intérêts évalués à deux millions de francs CFA. Le lendemain, le ‘’docteur’’ passe pour prendre des nouvelles de son patient qui dit avoir veillé aux toilettes en raison d’une incessante diarrhée.

Dès lors, le toubib de circonstance décide de passer à un niveau supérieur de soin en lui faisant des injections qui, de l’avis de la victime, furent un véritable supplice ayant conduit à des troubles érectiles.

« Je ne suis pas médecin. Je vous demande beaucoup pardon », a déclaré le prévenu comme seul argument pour sa défense.

Le tribunal, statuant publiquement, en matière correctionnelle et en premier ressort, a condamné N’Guekam Youmani Thierry Synflore à trois mois d’emprisonnement, 30 000 francs d’amende ainsi qu’à 500 000 francs de dommages et intérêts à payer à Soro Kindja tandis que son co-prévenu a été relâché pour délit non-imputable parce que n’ayant pris part, à aucun moment, aux faits allégués.

Paula K. avec Natacha Kouakou, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1749472 : 1.67 mb
MEMORY : 1496952 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.