Publicite

Société : Accusé d’escroquerie sur site immobilier, Koffi’s Holding, « des mains occultes essaient de désinformer…à des fins inavouées »

La société de promotion immobilière Koffi’s Holding a réagi au point de presse organisé, jeudi 18 juillet dernier, au Plateau par le collectif des acquéreurs de maisons et/ou de terrains regroupé au sein de la Mutuelle des Enseignants de Cocody1 (MECO1).
Publicite

Pour rappel, à cette occasion, la MECO1, par la voix de leur représentant, M. Sarr Fofana avait crié à l’arnaque du directeur de Koffi’s Holding, sur les maisons situées sur l’ancienne route de Grand Bassam, auxquelles ils avaient souscrit. (Voir l’article sur ce lien :https://www.akody.com/cote-divoire/news/societe-les-souscripteurs-de-maisons-sur-la-route-de-grand-bassam-crient-a-l-arnaque-de-koffi-s-holding-322613).

Pour le Directeur Général Adjoint de Koffi’s Holding qui a contacté la rédaction d’Akody pour donner sa version des faits, « à l’analyse, des mains occultes essaient de désinformer et de manipuler l’opinion à des fins inavouées ».

« A la vérité, plusieurs familles, depuis la fin des premières maisons de notre promotion immobilière, vivent paisiblement depuis 2016 pour la plupart et 2018 pour d’autre.

Le projet MECO I, débuté le 10 mai 2006 sous l’impulsion de la compagnie d’assurance 3A VIE, société d’assurance, avait pour but un plan de retraite immobilier qui consistait à mettre à la disposition des souscripteurs après un certain nombre d’année d’épargne un logement sur une opération immobilière de leur choix.

MECO I n’est que le sigle de la Mutuelle des Enseignants de Cocody I.

Vous comprendrez donc que les premiers adhérents étaient exclusivement des enseignants.

Malheureusement, en pleine exécution du projet, beaucoup d’entre eux se désisteront après les relèvements à la hausse du niveau de cotisation.

La compagnie 3A VIE va donc stopper le projet compte tenu du faible nombre de souscripteur restant », a-t-il déclaré avant d’évoquer ses rapports avec la CEB, la raison de la destruction des maisons sur le site, puis la cession du site de la MECO1.

 « M. KOFFI Jean, agent des 3A VIE et coordonnateur dudit projet pour le compte de sa société, à la demande des souscripteurs restants, va poursuivre la réalisation du projet mais cette fois-ci en ouvrant les souscriptions à tout individu désireux d’acquérir un logement.

De fil en aiguille jusqu’en 2012, plusieurs autres familles ont adhéré dans les conditions proposées initialement par les 3A VIE.

La somme de 10.000 Fr CFA par mois comme cotisation était demandée pour l’acquissions d’un lot.

Le cumule des sommes étaient mis à la disposition d’une chefferie villageoise au choix pour la réalisation de notre projet.

 C’est la chefferie traditionnelle de Moossou qui adoptera le projet et qui donc recevait chaque trimestre nos cotisations.

Fin 2006, une parcelle de 19 ha (30 ilots) nous a été cédée, sur un lotissement approuvé le 30 juin 2006 puis modifié le 31 décembre 2014, appartenant à la Mutuelle Estudiantine de Développement (MED).

Référence du lotissement : n°14-0469/MCAU/DGUF/DU/SDAF portant modification de l’arrêté n°003/MCUH/DU/SDAF du 13 juin 2006.

Il est à préciser que ce site est totalement différent des lots du groupe CEB évoqué dans le point de presse.

En effet, le site du lotissement du Groupe Entretien Bâtiment (CEB) date de 30 décembre 2005 et est situé à l’Ouest du nôtre.

Reference de lotissement : n°0533/ MCU/DDU/SDPAA/SAC/SV en date de 16 décembre 2005.

Notre promotion immobilière et CEB vivent depuis toujours en bon voisinage.

Les premiers contrats à MECO I stipulent clairement que les souscripteurs ont 8 mois pour verser 35% du coût du logement de leur choix.

Seuls quelques-uns d’entre nos premiers souscripteurs ont pu respecter ce délai et pour ceux-ci les maisons ont été construites et livré.

Pour la plupart, ceux de nos premiers souscripteurs dont le contrat n’a pas été respecté jusqu’à ce jour, Koffi’s Holding les laissent habiter dans ses maisons le temps de régler le différend de façon amiable.

En ce qui concerne, en outre, les 90 villas détruites par deux fois, elles l’ont été par erreur par la société CSI Mathieu, détentrice du titre foncier n° 42 55 du 30 janvier 2017 sur l’espace voisine du lotissement CED.

D’ailleurs, cette compagnie a été assignée en justice à dommage et intérêt devant la section de tribunal de Grand-Bassam, depuis le 09 aout 2018.

Le jeudi 18 juillet dernier une audience avait eu lieu à cet effet et la dernière à laquelle la presse peut assister aura lieu le 25 juillet prochain à 9h.

Nos souscripteurs, dont les maisons ont été démolies, ont été recasés pour un petit nombre, mais la grande majorité a été remboursée à hauteur de 400 millions de dans l’ensemble en fonction des apports personnels après s’être désisté du projet.

Il a noté aussi que les terrains sur la route de Bassam ont acquis aujourd’hui de la valeur avec une incidence évidente sur les coûts d’acquisition.

Les lots dont nous disposons ont donc été réévalués mais sont mis depuis lors à la disposition des premiers souscripteurs qui respectent les échéances de paiement stipulées dans nos contrats.

Il est aussi à noter que, le 08 juillet 2019, la cession définitive de cet espace qu’exploitait MECO I a été attribué après le solde de tout compte, par la chefferie villageoise, à Koffi’s Holding », a indiqué M. Koffi en guise de réponse au point de presse de la MECO1.



Casimir Boh/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1780656 : 1.7 mb
MEMORY : 1501568 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.