Publicite

Société : Affaire conflit entre autochtones et allogènes à Bonoua, la cour royale tranche

Après plusieurs affrontements entre autochtones et allogènes suite à l’annonce du 3e mandat du président Alassane Ouattara qui a trempé la ville dans un désarroi total, les têtes couronnées du chef-lieu de la région du sud-Comoé (Bonoua) se réunissent pour exprimer leur position sur cette affaire.   
Publicite

Les autorités de la localité exaspérées, sortent de leur gond, des jours après cette altercation qui ne fait que perdurer et causer de plus en plus de dégâts, notamment la mise en feu de la Compagnie de transport, de plusieurs habitations, l’incendie de magasins et pillage de biens, et tirent la sonnette d’alarme. 

En effet, la cour royale de Bonoua en présence du préfet et du commandant de brigade de la gendarmerie prend des mesures allant contre ses acteurs perturbateurs. 

A l’issue de leur rencontre, il est décidé de la reconstruction de la gare ainsi que le remplacement des cars calcinés, la reconstruction des maquis et magasins des Abourés brûlés et l’interdiction à tout étranger de commercialiser sur toute l’étendue du territoire de Bonoua. 

Les étrangers toujours en négociations implorent la clémence et le pardon des rois espérant que tout rentre dans l’ordre. 
 
Nous y reviendrons  

 
Penouel D., Correspondant/Akody.com 

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1718184 : 1.64 mb
MEMORY : 1500904 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.