Publicite

Société : Agro-alimentaire, Cargill annonce 120,5 millions $ pour les travaux d’extension de l’usine Micao

Cargill Cocoa and Chocolate, le géant américain du négoce du cacao annonce un financement de 121 millions de dollars pour les travaux d’extension de Micao, son usine de broyage de cacao dans la zone industrielle de Yopougon. Une fois les travaux terminés, la capacité de broyage de cette usine passera de 110 000 à 170 000 tonnes par an pour un chiffre additionnel de 100 milliards de Francs CFA.   
Publicite

L’américain Cargill, le numéro un du négoce des matières premières et géant de l’agro-industrie en Côte d’Ivoire, envisage d’investir 121 millions de dollars (72 milliards de FCFA) dans un programme d’extension de Micao, son usine de broyage de cacao dans la zone industrielle de Yopougon. Les travaux d’extension de cette unité se réaliseront en deux phases : la première s’achèvera en avril 2020 et la seconde en avril 2021.

Une fois les travaux terminés, la capacité de broyage de Micao passera de 110 000 à 170 000 tonnes par an pour un chiffre d’affaires additionnel de 100 millions de Francs CFA. L’usine de Micao est spécialisée dans la fabrication de poudre et de beurre.

Un chiffre d’affaires de 506,4 milliards F CFA en 2018

Avec 170 000 tonnes par an, Cargill se rapprocherait un peu plus de son concurrent immédiat le suisse Barry Callebaut qui détient une capacité de broyage de plus 200 000 tonnes à Abidjan et à San Pedro.

C’est en avril 2018 que Cargill a annoncé son projet d’extension de ses usines de broyage de cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana. Cette initiative fait partie d’une stratégie visant à accroître son activité de transformation de fèves de 2 à 3 % par an, sur une période de cinq ans. En 2018, Cargill pesait pour 506,4 milliards F CFA de chiffre d’affaires, dont environ 59,1 milliards F CFA de taxes et impôts payés à l’Etat.

Cinq nouveaux opérateurs agréés par l’Etat ivoirien

L’ambition de la Côte d’Ivoire est d’atteindre une capacité totale de broyage de 846 571 tonnes à l’horizon 2022, contre 746 000 tonnes actuellement.

Pour y aider, l’Etat a agréé cinq nouveaux opérateurs dont Atlantic Cocoa de l’homme d’affaires Koné Dossongui. La société ouvrira bientôt une usine qui compte broyer 48 000 tonnes de fèves dans le port de San Pedro.



Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1756280 : 1.67 mb
MEMORY : 1496544 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.