Publicite

Société : Amadou Gon Coulibaly parle du Code électoral avec l’opposition et de la CMU

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a animé une conférence de presse ce jeudi 20 février 2020, à l’auditorium de la primature au Plateau.  Gon Coulibaly a évoqué plusieurs sujets relatifs à la situation socio-économique, sociale et politique du pays. 
Publicite


Le Chef du gouvernement ivoirien  s’est réjoui de la Couverture maladie universelle (CMU), qui selon lui est une réalité.

« La CMU est devenue aujourd’hui une réalité. Sur les 725 centres que nous avons identifiés, il y a 499 qui sont opérationnels. La CMU est une réalité on peut en être fier(…) La CMU est opérationnelle depuis le 1er octobre 2019.

A date d’aujourd’hui, nous pouvons donc nous réjouir de ce que nous avons quasiment environs 3 millions de personnes qui sont enrôlées.

Sur ces 3 millions de personnes, le plus important, c’est qu’on a environs 1,4 millions d’ivoiriens qui sont enrôlées pour la première fois qui n’ont jamais eu de prestations sociales. Les résultats de la CMU sont pour nous extraordinaires », a indiqué Amadou Gon.

Poursuivant, il a indiqué : « Nous avons identifié 725 centres. Nous y avons déployés à la date d’aujourd’hui 1333 agents sur 1800 qui doivent être déployés, qui sont les agents de la CMU. Des concertations ont eu lieu avec toutes les professions.

J’ai le plaisir de vous annoncer que pour toute consultation avec un médecin généraliste qui est à 5 000 FCFA à l’hôpital public, pour un spécialiste qui est à 7500 FCFA avec les prestations CMU, la consultation revient à 500 FCFA. Et comme il y a un ticket modérateur qui est payé par l’assuré, il ne paye que 30% », a-t-il expliqué.

Satisfait, il lance cet appel : « « allez-vous faire enrôler. Payez les 1000 FCFA par mois et par personnes au niveau de vos familles», a-t-il fait observer.

Réagissant à la polémique sur le code électoral suite à la clôture des discussions lundi dernier, le premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly s’est plutôt félicité que le gouvernement s’est accordé sur une vingtaine  de recommandations avec la société civile et l’opposition,  appelant  par ailleurs les leaders politiques à ne pas créer de “crispation” car pour lui, « la crispation aurait été si le gouvernement décide tout seul de faire ceci ou cela, mais ce n’est pas le cas ».

« On est tombé d’accord sur une vingtaine de recommandations (..) C’est une discussion qui s’est bien passée. Il n y a pas eu de boycott.

Dans une bonne ambiance, il y a eu des points d’accords, des points de désaccords et des recommandations sur lesquelles, nous sommes tombées d’accords. Je ne comprends pas pourquoi, il y a tant de  problèmes autour de cette question(…) Ce n’est pas parce qu’on n’a pas signé un document qui consacre les points d’accords qu’on va dire que le dialogue n’a pas eu lieu ou que le dialogue a échoué», a indiqué le chef du gouvernement.

L’opposition ivoirienne qui s’exprimait, mardi, lors d’une conférence de presse, tenue au lendemain d’une ultime réunion qui s’est soldée par une clôture de ce dialogue, sans signature d’accord, a annoncé en effet, l’échec du dialogue politique avec le Gouvernement et exprimé sa volonté de discuter directement avec le chef de l’Etat Alassane Ouattara.

Amadou Gon Coulibaly a annoncé que les conclusions des discussions, seront examinées par le conseil de gouvernement et ensuite par le conseil des ministres, présidé par le président de la république, le projet de loi qui en sortira sera transmis au parlement » a indiqué Amadou Gon, en appelant a la tenue d’élection apaisée en octobre 2020.

« je voudrais en appelle à nouveau, au sens de la responsabilité de chacun pour la tenue d’élection libre, transparente et apaisée », a-t-il lancé.

Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1720600 : 1.64 mb
MEMORY : 1521024 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.