Publicite

Société : Après des missions de paix et de cohésion sociale à Béoumi, Sidi Touré explique la crise aux populations de Bouaké

Le ministre de la communication et des médias Sidi Touré n'a pas pris de repos après les affrontements entre baoulé et malinké ayant fait 14 morts et 22 arrestations dans sa ville natale Béoumi.   
Publicite

 Tour à tour dans un complexe hôtelier de la place et au  palais des carnavals de Bouaké, le porte-parole du gouvernement  a expliqué à chaque étape comment les affrontements sont survenus et les dégâts qu’ils ont engendrés.

 Ainsi, après plusieurs tournées dans les villages, quartier et hameaux de la circonscription, il a appelé les communautés au pardon, à la tolérance et au vivre-ensemble. Sidi Touré a également décidé de porter ce même message à ses parents de Bouaké, surtout expliquer la crise à sa famille politique.

 C'est avec une voix de tristesse que le ministre a déploré les conséquences meurtrières de cet affrontement. Il a exhorté les uns et les autres à ne pas s'exprimer par la violence. Aux militants du RHDP, Sidi Touré les a appelés à promouvoir le bilan très positif du Président Alassane Ouattara.

 « Il faut qu’on se rende compte de la gravité des faits. Il faut passer un message de cohésion aux populations. Des gens manipulent l’appartenance ethnique pour masquer leurs insuffisances politiques. Il faut barrer la route à ceux qui veulent tenir un débat tribal.

On refuse de voir le bilan du Président de la République qui saute aux yeux. Au RHDP on n’a aucun problème du point de vue tribal. Le RHDP est le seul parti qui a une véritable assise nationale.

A Béoumi, la folie meurtrière a causé en tout 14 morts, 02 disparus jusqu’à ce jour, 120  blessés, 22 personnes interpellées, 05 gardes à vue et plus de 600 déclarations de destructions de bien. C’est inacceptable. Le pardon d’accord, mais pas avant la justice, pas avant de savoir qui a fait quoi dans cette crise », a affirmé le député de Béoumi.

A son tour, le  maire Djibo Nicolas a salué  cette grande mobilisation de la  population composée du Corps préfectoral de Gbêkê, de têtes couronnées, de la société civile, de  guides religieux, des associations de jeunes et de femmes, de chefs de communautés et de ressortissants de la CEDEAO.

 « Je salue la forte implication du ministre Sidi Touré, mon frère, dans le retour au calme à Béoumi. Ces événements sont suffisamment graves et il ne faut plus qu’ils se répètent dans notre région. C’est pourquoi je me félicite de votre forte mobilisation à cette rencontre, vous populations de Bouaké », s'est exprimé le maire Djibo Nicolas.

Largement informées de la situation de Béoumi et sensibilisées à la vigilance, les populations ont promis tout mettre en œuvre pour faire barrage aux trouble-fêtes d’où qu’ils viennent.

 

Paula K. avec M.K Arnaud, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1750904 : 1.67 mb
MEMORY : 1519776 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.