Publicite

Société: Bouaké, lycée Municipal Djibo Sounkalo, Ouattara met de l'ordre

Les absences injustifiées des enseignants, le non suivi des cours, les affrontements entre groupes d'élèves, le nouveau Proviseur Ouattara Daouda a décidé de mettre de l'ordre. 
Publicite


Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'au lycée Municipal Djibo Sounkalo de Bouaké, le ministère de l'éducation nationale a mis l'homme qu'il faut à la place qu'il faut. 

C'est le cas du nouveau proviseur du lycée municipal Djibo Sounkalo de Bouaké Ouattara Daouda.


En effet, au cours de l'année scolaire 2018-2019, le lycée municipal Djibo Sounkalo, grand établissement avec plus de 8.000 élèves s'est illustré de la plus mauvaise des manières.

À titres d'exemples, nous pouvons citer la mort de l'élève N'Guessan N'Goran Grégoire, en classe de Tle F2 dans une grande de Bouaké, le jeudi 25 avril 2019 dans cet établissement; les nombreuses grèves à l'approche des congés ; les différents affrontements entre groupes d'élèves les vendredis soir; les absences répétées des enseignants et surtout le non contrôle et suivi des cours par les censeurs, en un mot'' Au lycée municipal Djibo Sounkalo, chacun fait ce qu'il veut faire et personne ne parle'', nous avait confié un enseignant dudit établissement.

Cependant, depuis le début de cette année 2019-2020, le lycée municipal Djibo Sounkalo semble renaître de ces centres.

D'abord,la salubrité dans l'établissement. Le lycée municipal Djibo Sounkalo montre  une grande propriété de grand jour. Les ordures sont régulièrement ramassées et jetées.

Ensuite, au niveau des enseignants et censeurs, tout le monde est au travail.

" Depuis que  le nouveau proviseur est venu, à partir de 7 heures chacun est à son poste.  Le nouveau proviseur fait un excellent travail. Il est à féliciter", a affirmé un enseignant.  Même sentiment de satisfaction chez les élèves.

" Nous sommes heureux du travail du nouveau proviseur. Avant pour un cours de 7h, le professeur peut venir à 9 heures et les censeurs ne disent rien. Mais maintenant quand on dit 7h, c'est 7 heures,les enseignants sont là. Les censeurs passent dans les salles pour vérifier la présence des enseignants-chercheurs", a raconté un élève.

Bravo donc au  nouveau  proviseur Ouattara Daouda pour avoir donné un nouveau visage au lycée Municipal Djibo Sounkalo de Bouaké.

Paula K. avec M.K.Arnaud, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1706752 : 1.63 mb
MEMORY : 1491872 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.