Publicite

Société : Carburant, le prix va-t-il flamber après l’attaque des installations pétrolières de l'Arabie Saoudite ?

Au micro du media ivoirien 7info, le ministre Abdourahmane Cissé a indiqué que la Côte d’Ivoire suivait de très près l’évolution des cours du carburant sur le marché international, après la destruction des installations pétrolières de l'Arabie Saoudite par des drones de rebelles yéménites. 
Publicite


« Les prix sur les marchés ont flambé de l’ordre de 15% pour le moment »

Le 14 septembre 2019, les installations pétrolières de l’Arabie Saoudite ont été frappées par 18 drones et sept missiles de croisière tirés par les rebelles houthis, alliés de l’Iran au Yémen.

L’arrêt d’une importante partie de la production saoudienne fait craindre une hausse des prix du carburant à la pompe. Interrogé sur les possibles répercussions de cette attaque d’envergure, Abdourahmane Cissé a d’abord rappelé que « Les prix en Côte d’Ivoire sont fixés sur la base des prix sur le marché international ».
 
Après ce rappel qui a valeur d’avertissement, le ministre du pétrole ivoirien a indiqué qu’« Il y a une crise en ce moment sur le marché.

La moitié de la production de l’Arabie Saoudite est hors service compte tenu de l’attaque de drones. Les prix sur les marchés ont flambé de l’ordre de 15% pour le moment. Nous suivons la situation à notre niveau et nous aviserons ». 

Le gouvernement espère surement que la production saoudite reprendra à 100% d’ici quelques jours.

Les réparations prendront plusieurs semaines

Vendredi dernier, l'Arabie saoudite a présenté aux journalistes, l'étendue des dégâts sur ses sites pétroliers, tout en insistant sur sa détermination à rétablir rapidement sa production. 

Selon les autorités saoudiennes, au moins 6 000 ouvriers sont impliqués dans les travaux de réparation. 

« En moins de 24 heures, 30 % de l'usine était opérationnel (…) la production sera au même niveau qu'avant l'attaque d'ici la fin du mois », a déclaré Khaled al-Ghamdi, un responsable d'Aramco, compagnie nationale saoudienne d’hydrocarbures.

Mais des spécialistes jugent cet objectif ambitieux. Ils estiment que certaines réparations nécessitent « plusieurs semaines ».

Or au-delà de septembre une hausse des prix serait inévitable sur le marché international.  


Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com






Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1703992 : 1.63 mb
MEMORY : 1477960 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.