Publicite

Société : Constructions anarchiques, le Gouvernement ivoirien va désormais sévir !

L’Etat ivoirien veut sévir désormais en prenant des mesures fermes pour lutter contre les constructions anarchiques en Côte d’Ivoire.   
Publicite

L’information a été livrée ce mardi 13 Août, au cours d’un séminaire de formation à l’intention des journalistes, initié par l’Assemblée Nationale.

De nouvelles dispositions dont  quatre textes de lois notamment celui relatif au code de la construction et de l’habitat, seront désormais appliqués dans notre pays. Ils ont été révélés par le président de la commission de la Recherche, de la science, de la technologie et de l’environnement, Famoussa Coulibaly, député de Divo commune.

Le Gouvernement ivoirien va donc désormais sévir à travers la loi instituant code de la construction et de l’habitat, et ce, au regard de tristes situations dont des effondrements d’immeubles, des inondations et des  constructions anarchiques.

Dans le nouveau code, l’Etat a prévu les dispositions pénales et pécuniaires allant jusqu’à 50 millions F CFA. Désormais, la construction d’un plan haut standing requiert l’avis préalable ou l’assistance d’un ingénieur conseil, l’intervention d’un contrôleur en plus des entrepreneurs traditionnels, a indiqué Famoussa Coulibaly.

Selon lui, l’objectif recherché par le nouveau code de la construction code et de l’habitat, vise à mettre fin aux constructions anarchiques  en Côte d’Ivoire.

Rappelant l’article 518 du nouveau code qui mentionne les sanctions encourues, M. Coulibaly a invité tous les acteurs du domaine de la construction au respect des textes en vigueur.  « (…), est puni d’une peine d’emprisonnement d’un à six mois, quiconque entreprend, implante, modifie, démolit, ou fait entreprendre, implanter, modifier ou démolir des constructions ou installations sans autorisation préalable de l’autorité compétente.

Les architectes, les entrepreneurs bénéficiaires des travaux ou autres responsables de leur exécution sont punis des mêmes peines », prévient le président de la commission de la Recherche, de la science, de la technologie et de l’environnement, Famoussa Coulibaly.




Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1699120 : 1.62 mb
MEMORY : 1486000 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.