Publicite

Société : Des plans de gestion durable des ressources naturelles et des forêts résiduelles présentés à San Pedro

Un cabinet consultant et les communautés des villages de Héké et Trahé ont présenté, au cours d’un atelier organisé à San Pedro, par la Coopération internationale allemande (GIZ) et le Conseil régional, les résultats des plans de gestion durable des ressources naturelles et des plans simples de gestion des forêts résiduelles dans les terroirs villageois respectifs des deux villages, dans le cadre du projet ‘’Chaînes d’approvisionnement zéro déforestation (CAZ)’’.
Publicite

La Coopération internationale allemande (GIZ), le Conseil régional de San Pedro (CRSP), la Société des caoutchoucs de Grand-Béréby (SOGB) et l’Association des villages déplacés (AVD) de cette localité, ont fait ce partage d’expériences au siège du Conseil régional à San Pedro.

Selon le conseiller technique régional de la GIZ chargé de la Chaîne d’approvisionnement, Diomandé Amara, cet atelier a permis au cabinet conseil, COFED de présenter la méthodologie d’élaboration des différents plans de gestion des forêts, et aux porte-parole de chacune des communautés de présenter les principaux résultats obtenus sur le terrain.

Les consultants du cabinet COFED ont indiqué que le développement des activités agricoles avec la culture du café, du cacao, du palmier à huile, et de l’Hévéa, a fortement affaibli les ressources naturelles notamment l'eau, l'air, les sols, et les matières premières dans les terroirs villageois de Trahé et Héké.

A Héké village, deux sites de forêts résiduelles ont été repérés, dont un de 3,75 ha conservé à 93%, et un autre de 73,14 ha conservé à 72 %. La forêt résiduelle de Trahé d’une superficie de 1600 ha en 1960 est passée à 10,70 ha. Mais après les ateliers de diagnostiques participatifs, une superficie consensuelle de 40,5 ha pourra être disponible à Trahé si les décisions prises sont respectées, a-t-on souligné.

Consolidées depuis octobre 2016, les lignes directrices du projet CAZ, financé par le GIZ, visent à contribuer à la mise en œuvre de la stratégie nationale zéro-déforestation et font des propositions de solutions pour que des cultures comme le cacao, le palmier à huile et l’hévéa ne soient des causes de déforestation, en y impliquant les partenaires du secteur privé, les producteurs et le comité technique du Conseil régional. Il s’agit de promouvoir une politique agricole qui contribue au développement du couvert forestier.

Les opportunités, défis et contraintes dans les deux terroirs villageois, ont également été présentées aux fins de leur prise en compte dans l’élaboration du schéma régional d’aménagement et de développement du territoire et par les projets de partenaires comme REDD+.

 

Paula K. avec Foua Bi Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1718432 : 1.64 mb
MEMORY : 1498912 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.