Publicite

Société : Gagnoa, la direction des transports présente les articulations de l’identification des engins à deux roues

Le directeur régional des Transports du Gôh a présenté mardi, les articulations de ses propositions en vue de l’identification en région, des motos et engins à trois roues, dont la phase de sensibilisation a déjà débuté, avant le recensement à proprement dit, début juin. L’opération de recensement et d’identification exclut d‘emblée toute modification des textes en vigueur, conformément à la réglementation de 1960 à ce jour, qui précise que les motos de moins de 125 cm3 ne sont pas soumises à l’immatriculation, a assuré le directeur régional, Koué-Bi Ferdinand. 
Publicite

Il dit considérer comme nécessaire, une « clarification » par un arrêté préfectoral. Le problème de l’identification doit être circonscrit et ramené à des justes proportions dans l’esprit des dispositions en vigueur en matière d’immatriculation des véhicules et motos de cylindre supérieur à 125cm3, soutient-il. 

Selon lui, il n’est pas justifié d’immatriculer les motos de moins de 125 cm3, mais préconise un dispositif régional de recensement et d’identification de toutes les motos en raison de l’insécurité, ainsi qu’une définition plus réaliste des périmètres à respecter dans le cadre des délimitations des itinéraires. La détermination du poids de marchandises ou de nombres de personnes à transporter, est également à prendre en compte. 

Au regard de l’importation massive des engins à deux et trois roues en Côte d’Ivoire, la responsabilité de l’administration des transports, consiste dit-il, à poursuivre la réforme du secteur en tenant compte de la problématique des usagers de ces engins en circulation en grand nombre. Le constat sur le terrain depuis 2002, selon le directeur régional, montre une croissance du nombre de motos en circulation dans la majorité des grandes régions. Leur recensement, puis identification pour une meilleure organisation, s’impose, vu que les usagers des motos constituent de plus en plus, des problèmes de sécurité routière et de sécurité publique. 


Paula K. avec Natacha Kouakou, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1757144 : 1.68 mb
MEMORY : 1497616 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.