Publicite

Société: Gestion forestière, des communautés villageoises de Divo se plaignent de n’être pas associées

Des populations de villages de Divo  visitées par la Délégation régionale de l’Observatoire ivoirien pour la gestion durable des ressources naturelles (OI-REN), se sont plaint de n’être pas suffisamment informées ni associées aux questions relatives à la gestion des forêts dans lesquelles elles vivent et travaillent. 
Publicite


La Délégation de l’OI-REN du Lôh-Djiboua a visité six jours durant, de dimanche à vendredi, les villages de Grobiassoumé, Dagrô et Daboré, afin de « consulter les populations sur les décrets relatifs à la transparence, l’accès à l’information et l’observation indépendante », par rapport à la gestion des forêts en Côte d’Ivoire et au nouveau code forestier.

Les communautés villageoises visitées ont déploré que les députés ne soient pas venus à elles pour échanger avec elles  et prendre en compte leurs préoccupations avant de voter la nouvelle loi sur le code forestier. Elles ont également déploré manquer d’information sur l’exploitation et la gestion forestière, de façon générale, en Côte d’Ivoire.

Constituées chaque fois, en groupe respectifs de notables et chefs de communautés, de femmes et en groupe de jeunes, les populations villageoises ont exprimé leur satisfaction, quant à la création de l’observation indépendante dans la nouvelle loi. Elles ont déclaré être prêtes à créer dans leurs différents villages un comité d’observation de la forêt, pour une meilleure gestion de celle-ci.

Le chef de délégation de l’OI-REN, Vazoumana Koné, 2ème vice-président national de l’OI-REN, a rassuré les populations sur la disponibilité de son organisation à venir plus régulièrement vers elles pour les informer sur les différentes lois les concernant.

“Les informations recueillies vont faire l’objet d’un rapport et d’une restitution que nous allons faire en atelier national le 17 octobre. A la fin, une synthèse sera faite pour être transmise au Ministère des Eaux et forêts pour que ces préoccupations des populations soient prises en compte dans le projet de décret qui sera soumis au Président de la République”, a souligné Vazoumana Koné.



Paula K. avec Natacha Kouakou, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1686920 : 1.61 mb
MEMORY : 1473416 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.