Publicite

Société : Grèves des transports à Yopougon, "Il ne s'agit ni taxe ni d'impôts mais d'amendes sur les infractions" (la mairie)

Depuis hier (mardi 14 janvier 2020), les populations de Yopougon parcourent la distance de leur commune aux autres à pieds a constaté Akody sur place.
Publicite

Pour fait, les taxis communaux communément appelés "Woro Woro" de la commune de Yopougon sont en grève, depuis hier mardi à la grande surprise des usagers qui ont eu de mal à sortir.

Selon les spéculations qui circulent, ces conducteurs se plaindraient des exagérations des taxes. Cependant, pour la mairie de la commune, il ne s’agit pas de taxes, mais plutôt des contraventions à infliger à ceux qui ne respecteraient pas les règles du civisme dans la commune.

Face donc à ces rumeurs d’augmentation de taxes, la mairie de la commune a réagi, à travers un communiqué dont nous vous proposons un extrait. 

"Le maire de Yopougon a pris un arrêté portant règlement de la police en matière d'usage des voies routières", indique le communiqué.

Avant de continuer, "cet arrêté fixe les montants des contraventions sur les mauvaises conduites automobiles. Cela en vertu du décret 2016-864 du 3 novembre 2016, fixant les amendes de 10 000 CFA à 360 000 CFA assortie de peine de prison de dix jours à 2 mois sur les contraventions de 3ème classe (Article 256 du décret 2016-864).

"Contrairement aux rumeurs, il ne s'agit ni taxe ni d'impôts mais d'amendes sur les infractions. Ces mesures ont pour effet d'être dissuasives afin de mettre fin aux désordres urbains qui règnent dans la commune.
Il est à noter que Yopougon enregistre environ 3000 accidents de circulation pour l'année 2019 selon le GSPM, ce qui équivaut à 10 accidents par jour.

Les embouteillages dans la commune étouffent toutes les activités socio-économiques.

Rappelons que ces mesures ne concernent pas uniquement le monde des transports. L'interdiction d'uriner dans la rue, et le déversement de boue de vidange dans les caniveaux ne concernent pas uniquement que les transporteurs mais à l’ensemble des  populations qui se montreraient hosties à ces mesures.

Pour la municipalité "ils ne sont pas spécifiquement visés par les mesures de lutte contre le désordre urbain. C'est en se conformant aux règles de circulation que les acteurs du transport pourront travailler sans pression et les usagers de la route se déplacer avec sérénité. Le désordre ne profite à personne".


Penouel D. / Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1718360 : 1.64 mb
MEMORY : 1495592 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.