Publicite

Société: Le ministère des Transports au chevet des victimes de l’accident d’un convoi d’écoliers à Agnibilékrou

Le directeur de cabinet du ministre des Transports, Soro Bakary Benjamin, a exprimé sa compassion et apporté son réconfort aux victimes et aux familles endeuillées suite à l’accident du convoi d’écoliers survenu, mercredi, dernier, à Agnibilékrou (Est, région de l’Indénié-Djuablin).
Publicite

 Soro Bakary Benjamin s’est rendu au chevet des blessés encore hospitalisés pour s’enquérir de leur état de santé et les réconforter. Le représentant du ministre des transports a également exprimé sa compassion et exprimé ses condoléances à Mlle Assaba Clarisse, institutrice à Kongodia qui a perdu son bébé de deux ans dans cet accident.
 
Il a particulièrement félicité et encouragé le directeur de l’hôpital général d’Agnibilékrou, Xavier Esso Claver, pour sa promptitude et son professionnalisme.

« En déployant le programme Organisation des secours (ORSEC) sanitaire, vous avez fait montre d’une lucidité salvatrice qui vous a permis, avec vos collaborateurs, de faire face à cette situation avec beaucoup de succès. Je pense que vous et tous vos collaborateurs, méritez d’être salués, félicités et encouragés », a-t-il salué les agents de santé.

Ce mercredi-là, l’hôpital général d’Agnibilékrou avait accueilli 103 personnes. Après les premiers soins, sept blessés ont été évacués à raison de trois à l’hôpital régional d’Abengourou, et quatre au CHU de Yopougon du fait des lésions qui nécessitaient un plateau technique plus performant, selon les explications du directeur de l’hôpital général d’Agnibilékrou. A part quatre blessés encore internés, tous les autres ont été pris en charge et sont rentrés.

M. Soro a également salué les autorités administratives et traditionnelles qui ont agi avec tact et sagesse. Aux veuves du directeur d’école, tué dans l’accident, le directeur de cabinet a exprimé ses sincères condoléances et les a invitées à se réarmer de courage pour surmonter la douleur qui les étreint dans cette épreuve.

Il s’est rendu successivement à la préfecture, à l’hôpital général, au quartier Gabriel puis à Kongodia, village communal situé à environ 11 kilomètres, où feu Kanga Tahia assurait la fonction de directeur de l’école primaire publique du village.

Soro Bakary Benjamin conduisait une délégation composée des membres du cabinet et du directeur général de l’Office de sécurité routière (OSER), Echui Aka Désiré.

La collision entre le convoi des écoliers qui se rendaient à une compétition sportive de l’Office ivoirien des sports scolaires et universitaires (OISSU) et un camion avait causé la mort du directeur d’école, d’un bébé et d’un élève à l’entrée d’Agnibilékrou.



 Paula K. avec Youne Brice, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1717648 : 1.64 mb
MEMORY : 1491688 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.