Publicite

Société: Le préfet de Bouna apaise les populations face à un avis de Coupure d’électricité

Le préfet de la région du Bounkani, préfet de Bouna, Joseph Kpan Droh a apaisé lundi les leaders de jeunesse, qui ont exprimé leur colère à la suite d’un avis systématique de coupure d’électricité des ménages traînant des impayés de factures de janvier 2018 à novembre 2019. 
Publicite

Selon la compagnie ivoirienne d’électricité (CEI) la somme totale des impayés de factures de l’année 2018 à novembre 2019 dans les ménages de Bouna et de Doropo s’élève à 183 814 111 F CFA. La CIE entend donc recouvrer dans les plus brefs délai ce montant  pour optimiser son fonctionnement. Pour ce faire, elle a émis des avis de coupure aux ménages concernés, lesquels avis devant prendre effet à partir du lundi 18 novembre.

Pris de colère, des jeunes avaient décidé de prendre d’assaut les locaux de la compagnie ivoirienne d’électricité de Bouna, pour crier leur ras-le-bol du fait qu’ils n’ont pas été suffisamment informés de ces avis de coupure qui les prennent au dépourvu. Aussi, ils soulignent que les impayés, bien que payés, figurent toujours sur de nouvelles factures.

La promptitude du préfet de région Joseph Kpan Droh a déjoué cette initiative d’attaque des locaux de la CIE, ce qui a permis le maintien d’un climat de paix à travers toute la ville. En effet, une rencontre urgente à la préfecture pour une concertation avec les responsables de la CIE et la jeunesse a permis de calmer et d’aplanir tous les ardeurs.

Le préfet a, au cours de cette rencontre invité les jeunes à s’inscrire dans le cadre du dialogue et de la paix, rappelant les violences survenues en mars 2016 à Bouna.

Le préfet les a donc invités à faire des efforts pour émettre une avance ” acceptable” et définir les modalités de paiement jusqu’à épuration totale des impayés, car a-t-il indiqué, ”quand on consomme, on doit payer”.

Les jeunes de Bouna ont promis s’inscrire dans la paix et ont pour finir émis une doléance, celle d’un report de trois jours de l’opération de recouvrement aux fins de mieux sensibiliser leurs parents. Ce que les responsables de la CEI ont accordé.


Paula K. avec  Youne Brice, Correspondant/Akody.com 
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1697104 : 1.62 mb
MEMORY : 1481720 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.