Société : Les chefs d’état major des Armées du Burkina et de la Côte d’Ivoire se concertent à Ouagadougou

Le chef d’état major général des forces armées ivoiriennes Lassina Doumbia, s’est entretenu ce jeudi 9 janvier 2020 à Ouagadougou avec son homologue burkinabè, le général Moïse Minoungou, rapporte la presse locale. 

Le général de corps d’armée Lassina Doumbia est revenu sur les rumeurs de violation du territoire ivoirien par des soldats burkinabè et sur la nécessité de faire front commun contre le terrorisme.

« C’est d’abord une visite de courtoisie, une visite de fraternité. C’est venir apporter mon soutien aux forces armées du Burkina », a déclaré le général Lassina Doumbia sur les raisons de sa visite au pays des Hommes intègres. Le chef d’état major des forces armées ivoiriennes a salué les efforts  de l’armée burkinabè dans la lutte contre les terroristes.

« Les peuples ivoirien et burkinabè ont des liens multiséculaires. Il y a un véritable brassage entre nos populations. Ce qui se passe au Burkina a un impact sur la vie en Côte d’Ivoire », a indiqué le général ivoirien.

Cette affirmation vient également en réponse aux rumeurs de violation du territoire ivoirien par des soldats burkinabè. Là-dessus, le général ivoirien s’est montré clair.

« Il n’y a jamais eu de violation de notre territoire. Les forces burkinabè ont travaillé à l’intérieur de leur territoire. Cet incident n’a jamais existé », a-t-il martelé.

 Aussi, il a souligné l’importance de faire front commun contre le terrorisme. « La lutte contre le terrorisme ne peut se faire seul. Il faut forcement une réponse collective », a ajouté le général Lassina Doumbia “Ça n’a jamais existé.

Il n’y a jamais eu violation de notre territoire“, a indiqué le général Lassina Doumbia, chef d’état major des forces armées ivoiriennes. Une réponse  ce qui se dit ces derniers jours sur une probable violation du territoire ivoirien par des soldats burkinabè dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Il n’a pas ailleurs ajouté que l’armée burkinabè a opéré à l’intérieur de son territoire. Mais pour le général ivoirien, la lutte contre le terrorisme doit être une lutte commune. “La lutte contre le terrorisme ne peut se faire seul. Il faut forcément une réponse collective“, a t-il martelé. 

Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1706552 : 1.63 mb
MEMORY : 1503312 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.