Société : Lycée moderne Djibo Sounkalo, un élève poignardé meurt

L'insécurité dans le plus grand établissement de la région, le Lycée Djibo Sounkalo,  avec plus de 8.000 élèves a été au centre des débats dans les ''grins'', entre enseignants et même entre élèves.


En effet, cet établissement est devenu un véritable champ de batailles entre groupes d'élèves, surtout les  vendredis soir.

Ces groupes d'élèves ou souvent non élèves portent des  noms de groupes comme BAB (Bandits Arrêtent Bandits), BGB (Bandits Garant Bandits) ou encore BMB (Bandits Moyens Bandits), obligeant  il y a quelques mois les forces de l'ordre à faire des patrouilles  les après-midi pour dissuader les bagarreurs. Toutes ces mesures,  pour éviter une perte en vie humaine.

« Vers le terrain d'EPS et entre l'école et la préfecture, quand on sonne et que vous traînez un peu les pas, vous risquez de vous faire agresser. Il y'a eu plusieurs cas d'agressions qui ont été signalés à plusieurs reprises.

Les gens de CCDO viennent quand ça chauffe, deux ou trois jours et après c'est fini. Aujourd'hui, quelqu'un est mort, je pense que tout le monde va penser à la sécurité des élèves du Djibo Sounkalo », a raconté presque la Gorge nouée, un élève ayant appris la mort de son condisciple N'Guessan N'Goran Grégoire.

Oui, le pire qu'il fallait donc éviter est arrivée le Jeudi 25 Avril 2019  dans l'enceinte du lycée Municipal Djibo Sounkalo.

N'Guessan N'Goran Grégoire, élève en classe de Tle F2 à l'École Supérieure de Commerce de Bouaké, (ESC)  a perdu la vie  ce jour suite à une agression à l'arme blanche par des personnes non identifiées.

Selon les témoignages,  N'Guessan N'Goran Grégoire, était dans l'établissement avec une condisciple dans le but d’effectuer des exercices.

À leur grande surprise, ils reçoivent la visite de trois jeunes gens sauter la clôture et se diriger immédiatement vers eux. Une bagarre s'ensuit entre les deux groupes suite au refus de sa condisciple de se laisser dépouiller de ses téléphones.

N'Guessan N'Goran Grégoire reçoit trois violents coups de couteau des trois bandits, et un coup de couteau à la jeune élève de la part des bandits  avant de prendre la clef des champs.

Gravement blessé le jeune N'Guessan N'Goran Grégoire a rendu l'âme. Le corps de l'élève a été transporté à la morgue de Bouaké, après les constats d'usage faits par  de la police, qui a même ouvert une enquête afin de trouver les assassins du jeune N'Guessan N'Goran Grégoire.

 

Paula K. avec M.K.Arnaud, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1712224 : 1.63 mb
MEMORY : 1485912 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.