Publicite

Société : Modernisation de l’urbanisme, un projet de planification des villes lancé le 25 juillet

Un projet de planification de l'urbanisme des villes ivoiriennes sera lancé le jeudi 25 juillet 2019 par le ministère de la construction, de l'urbanisme et du logement. En marge de cet événement des panels seront animés sur le thème de la politique de l’habitat et de l’écologisation. 
Publicite

Créer des villes compétitives et saines

Le ministère de la construction, de l'urbanisme et du logement lancera, le jeudi prochain, un projet de planification de l'urbanisme des villes ivoiriennes à Abidjan. Le ministre Bruno Koné a souligné que « La politique de l'urbanisme doit répondre à des objectifs et ambitions bien définis, tout en tenant compte de la croissance démographique ». Il a ajouté que la mise en œuvre d'une telle politique d'urbanisme nationale est « aussi essentielle pour créer des villes compétitives ».

En marge de la cérémonie de lancement du projet de planification de l'urbanisme des villes ivoiriennes, trois panels seront animés. Le premier sur le thème « Une politique de l'habitat au service de l'urbanisme et du développement » ; le second sur celui de « L'écologisation pour des villes plus attractives » et le troisième sur la thématique « Comment financer l'urbanisation? ».

Une politique nécessaire pour devenir un pays émergent

Le projet de planification de l'urbanisme des villes ivoiriennes était une nécessité pour la Côte d’Ivoire qui ambitionne de devenir, d’ici 2030, un pays à revenu intermédiaire dont le revenu national brut (RNB) par habitant est de 4100 dollars. Or la Côte d’Ivoire a actuellement un RNB inférieur à 2000 dollars, selon la Banque Mondiale. L’organisation a indiqué qu’il faudra à la Côte d’Ivoire un taux de croissance de 10% pour atteindre son objectif et surtout qu’elle devra bien gérer et rationaliser son urbanisation, les villes étant des moteurs de croissance. 

Repenser les villes ivoiriennes

Un rapport de la Banque mondiale préconisait de repenser complètement la structure des trois types de villes en Côte d’Ivoire. D’abord les grandes villes, telles qu’Abidjan, San Pedro et Yamoussoukro (appelées connecteurs globaux) à fort potentiel économique où des infrastructures modernes de niveau international doivent être construites. Ensuite les villes régionales (ou connecteurs régionaux) qui sont indispensables aux échanges commerciaux et qui relient les grandes villes ivoiriennes aux autres villes d’Afrique de l’Ouest (Lagos, Accra, Lomé, Ouagadougou) par des corridors de transports routiers et ferroviaires. Il s’agit notamment de Bouaké et de Korhogo.

Enfin, les petites villes (ou connecteurs locaux) qui concentrent l’essentiel de la production agricole et jouent un rôle crucial dans ce pays où le secteur agricole reste le premier employeur (Soubré, Abengourou etc). La Banque mondiale insiste également sur leur complémentarité et leur transformation écologique.



Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1696856 : 1.62 mb
MEMORY : 1481824 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.