Publicite

Société : Mouvement de colère à la MACA, voici ce qui s’est réellement passé

Des échauffourées ont eu lieu ce mercredi 20 mai 2020 dans l’enceinte de la MACA (Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan), l’un des plus grands centres pénitentiaires de Côte d’Ivoire.   
Publicite

Selon plusieurs sources, ces échauffourées se seraient déroulées en début d’après-midi entre des détenus et des agents commis à la sécurité de la prison.

Mais d’autres parlent d’une tentative de règlement de comptes entre un groupe rival de gardes pénitentiaires mécontents des actions de sécurité menées par leur collègue Coulibaly Kassoum alias la « machine » qui aurait réussi à mettre sous son contrôle de supposés juteux réseaux de trafic de drogue au sein de la MACA.

A en croire ces informateurs, ce seraient ces agents mécontents de la trop grande dominance de la machine, qui auraient poussé les détenus à se révolter afin d’obtenir le départ de ce dernier et ainsi récupérer tous ses réseaux mafieux. Mais pour certains, ces échauffourées avaient pour objectif de provoquer une évasion de prisonniers. 

Le ministre ivoirien de la Justice annonce une enquête

Le ministre ivoirien de la Justice et des droits de l’Homme, Sansan Kambilé, a annoncé une enquête à la suite d’échauffourées entre des gardes pénitentiaires à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA), la plus grande prison du pays. 

 « Ce mercredi 20 mai 2020, des échauffourées ont éclaté entre des agents pénitentiaires en service à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan », indique un communiqué du ministère de la Justice et des droits de l’Homme. 

Informé de ces faits, le garde des sceaux, le ministre de la Justice et des droits de l’Homme s’est immédiatement rendu sur les lieux, souligne le communiqué qui relève qu’à la suite des échanges qu’il a eus avec lesdits agents, il a demandé qu’une enquête soit ouverte. Cette enquête devrait permettre de situer les responsabilités dans la survenue de ces événements malheureux, selon le ministre de la Justice qui précise « il n’y a eu ni mutinerie ni évasion à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan ». 

Le ministère de la Justice et des droits de l’Homme indique que « le calme est revenu au sein de l’établissement pénitentiaire ». 


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com


Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1714976 : 1.64 mb
MEMORY : 1499808 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.