Publicite

Société : Ouverture officielle de la 14e réunion régionale Afrique de l’OIT à Abidjan

Après la 13e édition de la réunion régionale Africaine de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), à Addis Abeba (Ethiopie), Abidjan la capitale économique ivoirienne a eu l’opportunité d’accueillir ce mardi, à l’hôtel Sofitel Ivoire, sa 14e édition. 

Publicite

Prévue sur quatre jours, précisément du 03 au 06 décembre 2019, cette réunion, qui célèbre par la même occasion son centenaire (1919-2019), a vu l'élection du ministre de l’emploi et de la protection sociale ivoirien, Pascal Abinan Kouakou comme le président de ce sommet international sur le travail.

Celui-ci s’est dit honoré de cette distinction et s’est engagé à jouer pleinement son rôle en adéquation avec les règlements de l’OIT.

Pour lui, « l’activité du centenaire de l’OIT est faite pour l’épanouissement des hommes et femmes » dans une justice sociale.

De fait, « les réflexions qui seront en cours ont été initiées à travers des dialogues tripartites (gouvernement, employeur, travailleur), afin de donner des orientations à l’échelle mondiale au monde du travail pour un meilleur développement humain », a indiqué le ministre de l’emploi et de la protection sociale.

A juste titre, Guy Rider, Directeur Général de l’OIT a expliqué les enjeux à court, moyen, long terme.

«  Notre réunion se tient à un moment où l’économie mondiale marque le pas: selon les estimations pour l’année prochaine, la croissance sera de 3 pour cent seulement dans le monde, et d’environ 4 pour cent sur le continent. 

C’est dans ce contexte qu’il faudra relever le défi de l’emploi en Afrique: créer 26 millions d’emplois productifs tous les ans si l’on veut réaliser l’Agenda du développement durable à l’horizon 2030. 

C’est également dans ce contexte que le déficit de financement annuel de 68 milliards de dollars devra être comblé, afin de pouvoir financer les investissements nécessaires pour que la protection sociale universelle devienne réalité en Afrique. 

Tous ces défis auront pour toile de fond les mutations profondes du monde du travail: des changements qui se produisent sous l’effet conjugué de l’évolution démographique, de l’innovation technologique, du changement climatique et de la trajectoire de plus en plus incertaine que suit la mondialisation. Ces grands moteurs du changement sont à l’œuvre partout, mais se manifestent différemment selon les endroits. 

Dans le cas de l’Afrique, toute la question est de savoir s’ils peuvent être mis à profit pour promouvoir le travail décent et la justice sociale. 

La réponse n’est pas donnée d’avance, et c’est là l’essentiel: tout dépend de ce que nous, les gouvernements, les employeurs et les travailleurs, sommes prêts à faire… », a-t-il déclaré.

Pour cette première journée, après l’élection du président de la 14e réunion régionale Afrique de l’OIT, il a également été procédé à l’élection du vice-président de la réunion, du groupe de rédaction de la réunion. 


Casimir Boh/Akody.com


Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1716808 : 1.64 mb
MEMORY : 1495064 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.