Publicite

Société: San Pedro, autonomisation de la femme, pourquoi les femmes s'intéressent tant à l'alphabétisation

Dame Fally Aminata  vendeuse  de  pagnes au grand marché de San Pedro affirme qu’elle a toujours eu recours à  quelqu’un pour pouvoir  exercer pleinement  ses activités.
Publicite

« Je suis vraiment peiné quand j’associe des tierces personnes à mes affaires parce que je ne sais pas lire et écrire», déplore  t-elle. Contrairement à elle, d’autres ont choisi de s’initier à l’alphabétisation. D’après elles, cette option reste l’unique voie pour  éviter d’être marginalisées et souvent même grugées. C’est le cas d’une opératrice économique. Elle reçoit plus de 500.000 f Cfa par mois qu’elle épargne sur son compte mobile money. Mais cette somme est souvent volatilisée par ses enfants qui  l’utilisent à leurs propres fins.

« Ne sachant pas lire, mes enfants m’ont grugé. Chaque fois que je les envoie faire des opérations sur mon compte, ils soutirent de l’argent parce qu’ils connaissent mon code. Depuis que j’ai découvert leur sale besogne, j’ai moi-même décidé de faire mes opérations. C’est ce qui explique ma présence ici  aujourd’hui  au cours d’alphabétisation », témoigne Dame Fanta Coulibaly interrogé en pleine séance de travail  ce jeudi  au centre d’alphabétisation au groupe scolaire  Bardot.

Tout comme ces deux dames, elles sont plusieurs femmes qui mènent au quotidien des activités génératrices de revenues (AGR) dans la cité portuaire. Malheureusement  elles éprouvent d’énormes  difficultés dans l’exécution de leurs activités à cause  de leur statut d’analphabètes. C’est le constat fait ce jeudi lorsque nous avons interrogé quelques unes d’entre elles. C'est le cas de Miss Aya Catherine qui n’a pu acquérir un emploi parce qu’elle ne sait pas lire.

« Je voulais travailler chez une femme qui proposait un bon salaire à la fin du mois. Malheureusement l’employeuse s’est rétractée parce que je ne savais pas lire», déplore t-elle. La plupart  des femmes  que nous avons rencontrées dans ce centre d’alphabétisation ont toutes une raison qui les ont motivées à s’initier à l’alphabétisation.

Aujourd’hui cette option d’alphabétisation  porte ses fruits chez certaines. Diomandé Madjara la trentaine révolues qui suit les cours d’alphabétisation dans ce centre  depuis  quatre ans se dit heureuse parce qu’elle arrive aujourd’hui à mettre à jour  elle-même son cahier d’affaire qui autrefois était détenu par son époux.

Si ces femmes sont aujourd’hui à ce niveau de connaissance c’est  grâce aux ONG qui s’activent  sur le terrain pour leur redonner leur dignité et surtout une autonomisation palpable et tangible. Plusieurs programmes selon les encadreurs  sont élaborés  pour que les femmes aient l’opportunité d’être en contact avec le programme  Lecture Ecriture et Calcul (LEC).  
On peut le dire sans se tromper ces femmes qui ont choisi ce chemin d'alphabétisation ne le regrette pas., a affirmé le responsable d'une ONG à San Pedro.



Paula K. avec Foua Bi, Correspondant/Akody.com 
 
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1716632 : 1.64 mb
MEMORY : 1499728 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.