Publicite

Société : Tabaski 2019, prix du mouton, voici les coûts à Abobo et Bouaké

A deux jours de la fête de Tabaski 2019, le marché du bétail est en effervescence. Mais d’une ville à l’autre, les prix des moutons ne sont pas toujours les mêmes à cause notamment du transport et des difficultés d’approvisionnement. 
Publicite

A Abobo les prix baissent

A Abobo par exemple, le prix du mouton aurait chuté par rapport à l’année dernière grâce à un marché suffisamment approvisionné.

«Ce marché est ravitaillé spécialement par la sous-région notamment, le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Sénégal avec aussi, le bétail de certains éleveurs ivoiriens afin de permettre aux consommateurs de viande de mouton de mieux se retrouver pour la fête de Tabaski et leur accorder l’opportunité de payer le moindre coût dans la commune d’Abobo», a déclaré Cissé Cheick Tidjane, président de l’association panafricaine de commerçants et vendeurs de bétail de Côte d’Ivoire (APCVBCI), section Abobo. Il précise que le coût d’une tête (3000 au total) varie entre 70.000 F à 110.000 F CFA.

Pour lui, l’Abobolais n’a plus besoin de se rendre à l’abattoir de Port-Bouët pour se ravitailler car les moutons sont convoyés directement dans le pack à bétail de leur commune, situé à Abobo-Anador non loin de Coco service. 

A Bouaké, c’est plus compliqué

A Bouaké, le prix du mouton aurait plutôt augmenté, bien qu’il soit dans la même fourchette que celui d’Abobo. En effet, confie un acheteur, « il faut compter au minimum 75.000 F CFA pour un mouton. C’est un peu cher pour quelqu’un qui vit à Bouaké ». Un autre fait savoir que « Ce qu’on pouvait avoir à 70.000 F CFA est passé carrément à 110.000 F CFA voire 130.000 F CFA ». Le pis c’est que les moutons sont moins gros.

La flambée des coûts des bêtes à Bouaké serait due au terrorisme dans le sahel, particulièrement au Niger, l’un des principaux fournisseurs. Les djihadistes auraient détruits plusieurs villages et les parcs de bétails. Ils agresseraient également ceux qui vont s’approvisionner au Niger.

Résultat : Les prix de mouton à Bouaké ont doublé voire triplé par rapport à 2018.



Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1687352 : 1.61 mb
MEMORY : 1470960 : 1.4 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.