Publicite

Société : Une morgue mise en demeure par la mairie de San Pedro, le propriétaire et ses employés expulsés

Depuis mardi 16 avril 2019, les employés des Pompes funèbres générales d’Afrique (PFGA) n’exercent plus dans leur lieu de travail habituel situé à l'enceinte du Chr. Pour cause, ils  ont été expulsés  par la mairie de San Pedro.
Publicite


Une note des autorités municipales de San Pedro  N°98/2019/C-Sped/Sga, a été adressée dans ce sens, depuis le 17 janvier 2019, à ces derniers ainsi que le directeur de PFGA Aka Alex.

« Cesser immédiatement toutes activités au sein de la morgue municipale », a-t-il indiqué.

Le premier Adjoint au maire Diarrassouba Brahima avait adressé une correspondance au gérant de la morgue du Chr, en justifiant sa décision par le fait que « la gestion des pompes funèbres à San Pedro et dans les autres localités du pays, est régie par le décret N° 63-170 du 18 avril 1963, portant règlementation des opérations d’inhumation, d’exhumation et de service extérieur des Pompes funèbres, qui précise en son article 49, que la gestion des pompes funèbres dans les communes est assurée par la commune elle-même, soit directement en régie, soit par concession à l’entreprise, sauf si la municipalité a décidé de la confier à l’initiative privée ».

Selon lui, c’est en application de ces prérogatives citées, qu’une convention a été signée le 25 mai 2001, par la mairie de San Pedro qui concède le service extérieur des pompes funèbres, d’inhumation et des transports funéraires à la société ivoirienne des sépultures (Ivosep).

Ce qui n’est pas du goût des responsables de Pfga qui se sentent indignés face à leur expulsion.

« Nous sommes concessionnaires de la gestion de la morgue du Centre hospitalier régional (Chr) de San Pedro, en vertu d’une convention signée le 16 février 2001 avec le ministère de la Santé publique, l’autorité concédante.

Mieux, nous avons renouvelé cette convention, le 15 octobre 2012 avec le même ministère.

C’est ainsi que nous exerçons notre activité au sein du Chr de San Pedro, qui consiste à récupérer les corps des personnes qui décèdent pendant les traitements médicaux, les traiter pour la conservation, avant de les remettre aux familles », a détaillé Aka  Alex, directeur général (Dg) de Pfga.

« Je suis étonné que sans aucune base légale, en date du 4 septembre 2018, la mairie de San Pedro (Anoblé Félix NDLR) adresse une mise en demeure à Pfga, de cesser son activité à la morgue du Chr, au profit d’Ivosep. Les responsables de Pfga ont saisi les autorités compétentes  pour un dénouement heureux face à la situation préjudiciable à laquelle Pfga est confrontée.

 

Paula K. avec Foua Bi, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1715856 : 1.64 mb
MEMORY : 1504536 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.