Publicite

Société: Vavoua, les sources de conflits inter-communautaires identifiées

La salle des fêtes de la mairie de Vavoua , le vaste programme de consultation nationale sur les conflits inter-communautaires et la sensibilisation au respect des droits de l'homme. Initié par le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) avec l'appui technique et financier du PNUD et du PBSO, cette campagne a pour objectif de diagnostiquer les causes profondes des conflits dans le département de Vavoua afin, de proposer des solutions visant à protéger les droits de l'homme, la cohésion sociale et la paix.   
Publicite

À cet effet, cette campagne de sensibilisation menée en vue d’identifier les différentes sources des conflits dans l’optique d’établir une cartographie, a permis d'identifier les sources de conflits inter-communautaires dans le département de Vavoua.

Selon le conseiller au droit de l'homme, Touman Janvier, chef de la délégation du conseil national des droits de l'homme, les causes identifiées tournent autour des conflits fonciers, un conflit entre la communauté burkinabé et un bicéphalisme qui existe au niveau de la chefferie de Déma. 

" Ces problèmes identifiés seront consignés dans un rapport pour être déposé sur la table du gouvernement et celui-ci mettra en exécution ce rapport en vue de la résolution des conflits entre les différentes communautés”, a indiqué Touman Janvier. 

Il a saisi l'occasion pour sensibiliser les populations ayant répondu présent à cette rencontre aux questions des droits de l'homme. Appelant donc la population à se pardonner pour atteindre l'objectif de paix qu'à initier le fondateur de ce pays et que les dirigeants continuent de prôner, il a souhaité qu'après cette campagne : 

" Nous espérons que les populations pourront accepter de se pardonner et de vivre ensemble. Rappelant les missions du CNDH, le président régional du conseil national des droits de l’homme, Touré Katinan, tout en précisant pour sa part que le CNDH est le partenaire de la population, a souligné que le conseil national des droits de l'homme a mis l'accent sur une campagne de proximité afin d'être plus proche de la population afin que celle-ci, connaisse leur droit ainsi que la mission du CNDH. 

Il a exhorté la population de Vavoua à saisir la délégation régionale du CNDH en cas de violation des Droits de l’homme, qui à son tour va remonter l'information au siège national du CNDH.

Le secrétaire général de préfecture, Tokpah Soumahoro et le premier adjoint au maire Kouablé Guiman Ernest qui représentaient respectivement le préfet du département de Vavoua et le maire de Vavoua ont salué cette initiative du conseil national des droits de l'homme qui permettra de renforcer la cohésion sociale et la paix entre les différentes communautés vivant dans le département de Vavoua.

Ce cadre d’échange direct et franc s’est déroulé dans une prise de parole libérée entre les chefs coutumiers et de communautés, les guides religieux et les présidents d’associations, ainsi que la société civile, a-t-on noté. 



Paula K. avec Natacha Kouakou, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1725024 : 1.65 mb
MEMORY : 1489104 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.