Sommet UA-UE : Quel bilan touristique pour la Côte d’Ivoire ?

La Côte d’Ivoire a accueilli les 29 et 30 novembre 2017, le 5e sommet international Union Africaine-Union Européenne, la plus grande rencontre du partenariat Afrique-Europe. Elle a réuni plus de 5000 participants venant de 55 pays africains et 28 pays d’Europe.


Pendant deux jours, Abidjan a été la capitale européenne et africaine. La ville était sous les projecteurs à l’occasion de ce sommet initié dans le cadre de l’amélioration de la coopération Europe-Afrique. Ce sont des milliers de chambres d’hôtels qui ont été réservées pour servir de logis aux différents participants dont les médias du monde entier. La rencontre UE-UA a contribué à augmenter la tendance d’affluence de passagers à l’aéroport International Félix Houphouët-Boigny.

D’après le rapport d’un site de réservation d’hôtels en ligne, "presque tous les hôtels de la ville affichent complet depuis le début de la semaine du sommet". Ce qui devrait augmenter le taux d’occupation du mois de Novembre. Par ailleurs, en marge des échanges et rencontres du sommet, les sites touristiques de la ville d’Abidjan ont enregistré plusieurs nouveaux visiteurs. Aussi, les agences de voyages ont-elles saisi l’opportunité de la présence massive des touristes en cette période pour promouvoir la destination Côte d’Ivoire. Ainsi, l’économie touristique ivoirienne a tiré un grand profit de cette rencontre internationale. A travers l’organisation de ce sommet, la Côte d’Ivoire a pu donner une visibilité à ses atouts touristiques et a mis en valeur son patrimoine culturel et ses opportunités d’affaires.

À l’instar du secteur hôtelier, le transport n’est pas resté pas en marge des bénéfices économiques de cette organisation. A part les cortèges des personnalités étatiques, les structures de transport privées et publiques ont permis de relier les logis aux lieux des rencontres pour les autres participants.

De même, la gastronomie ivoirienne a été à l’honneur pour ces quelques jours passés. Cette rencontre fut une aubaine de promotion de la gastronomie du pays. Les restaurants et grands espaces de "bouffes à l’ivoirienne" ont accueilli un plus grand nombre de clients qu’à l’accoutumé. Ce qui induit également une augmentation du chiffre d’affaires de nombreux restaurants de la capitale économique.

Initiée en 2000 au Caire, la première rencontre UE-UA s’est tenue à Bruxelles en Belgique en 2014. La Côte d’Ivoire a accueilli la cinquième édition sous le thème "Investir dans la jeunesse pour un avenir meilleur".


Penouel D. / akody.com


Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1677768 : 1.6 mb
MEMORY : 1443112 : 1.38 mb