Publicite

Soutien à Alassane: un mouvement de jeunes filles émergentes lancé

Le mouvement "Jeunes filles émergentes de Côte d’Ivoire " a été officiellement lancé ce dimanche 04 septembre 2015 au palais de la culture de Treichville. Selon Thérèse Nabi, porte-parole de ces jeunes filles, les jeunes ivoiriennes sont restées peu entreprenantes ces dernières années, à travers ce mouvement, elles répondent à ladite question et comblent un vide social et économique.
 
Présent à cette cérémonie de lancement, le député Alphonse Soro, secrétaire national à la jeunesse (SNJ) du RDR a donné les caractéristiques fondamentales de la jeune fille émergente.

Pour lui en effet, "la jeune fille émergente, c’est la jeune fille consciente de sa responsabilité politique, économique et sociale dans l’avènement d’une nouvelle Côte d’Ivoire. La jeune fille émergente, c’est la jeune fille qui n’a pas peur d’affronter les réalités de sa vie quotidienne et qui est déterminée", a-t-il expliqué.

Il leur a donc demandé d’assumer leurs responsabilités en disant non aux aventuriers et aux manipulateurs, non aux politiciens de circonstances, non aux vendeurs d’illusions, non à ceux qui veulent les garder dans la souffrance et la dépendance.

Le député a profité de l’occasion pour exhorter les nombreuses jeunes filles au travail, tout en leur demandant de se faire former. Car selon lui " désormais tout est possible en Côte d’Ivoire". A l’en croire, "l’histoire de notre jeune nation est riche de faits d’armes à mettre à l’actif de femmes qui ont sacrifié leur jeunesse pour des causes nobles".

"Il y a 65 ans, Marie-Thérèse Houphouët Boigny, Raggy Anne-Marie, Marie Koré, Marguérite Sacoum, Odette Yacé et Madame Ouezzin Coulibaly, ont lutté aux côtés des hommes, pour l’indépendance de la Côte d’Ivoire. Hier seulement, Nachiama Bamba, Gnon Rokia Ouattara, Malo Sylla, Moyamou Koné, Fatoumata Coulibaly, Amy Coulibaly, Adjara Touré, et bien d’autres encore, ont inscrit leurs noms au panthéon glorieux pour avoir sacrifié leur vie et leur jeunesse pour de nobles combats de la démocratie" a-t-il soutenu.

L’honorable Alphonse Soro, a déclaré que l’engagement des jeunes filles ivoiriennes doit transcender tous les clivages religieux, ethniques, politiques. Car devant elles se dresse une ambition et une promesse, qui doit être leur rêve : celui de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020.

Antoine BASSA/Akody.com


Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1714504 : 1.64 mb
MEMORY : 1499560 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.