Publicite

Un protocole d’accord paraphé pour la promotion du développement durable

Abidjan - Un protocole d’accord en vue de la promotion de l’Environnement et du développement durable a été paraphé mardi à Abidjan entre les ministres de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, Anne Désirée Ouloto et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Ramata Bakayoko-Ly à l’occasion de la journée scientifique de la quinzaine nationale de l’environnement.
Publicite
« Nous voulons magnifier la science et la recherche par la signature d’un protocole d’accord pour revaloriser la recherche », a indiqué en substance Anne Ouloto, estimant que la science doit dorénavant s’approprier la question de l’environnement et du développement durable pour une solution durable. « Aucune politique durable de développement ne saurait être initiée sans l’appui et l’implication de la science », a-t-elle déclaré.

La ministre en charge de l’environnement a expliqué que l’instauration d’une journée scientifique durant cette quinzaine de l’environnement devra permettre un dialogue sur la question pour à terme aboutir à une protection efficiente de l’environnement qui est une affaire de tous. « Tant que la science ne s’approprie pas ces enjeux, je suis convaincue que nous nous battrons des années et des années encore », a-t-elle lancé.

Sa collègue en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Bakyoko-Ly Ramata, a salué l’initiative de cette quinzaine avec sa journée scientifique qui, a-t-elle indiqué, « vise un échange interactif entre scientifiques et décideurs ». Mme Bakayoko-Ly a rassuré de l’appui de son ministère quant à la protection de l’environnement pour accompagner l’émergence de la Côte d’Ivoire.

Elle a exhorté les experts à la production de très bonnes recommandations à l’issue de cette journée scientifique qui devra débattre de deux thèmes, « Eau, forêts, climat : interaction avec l’homme » et , « Pollution des océans : enjeux, défis et perspectives ». Mme Bakayoko-Ly a expliqué que d’ici 2050 si rien est fait les inconvénients liés à l’environnement risque d’être catastrophique. « Les scientifiques ont un rôle important à jouer », a-t-elle insisté

AIP
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1684408 : 1.61 mb
MEMORY : 1474192 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.