Publicite

Yopougon / Trafic de stupéfiants : il tente de faire rentrer de la drogue cachée dans des tubes de massage à la Maca

Malheureusement pour lui, c’est cette croyance stupide qui va entraîner sa perte, quand il s’est fait choper à la Maca, à Yopougon. Il était en possession d’un colis suspect, non toléré au mitard.
Publicite

De fait, expliquent nos sources, le mardi 18 décembre 2018, Yacouba Cissao met un « break » à son boulot de chauffeur de taxi. Et dans l’après-midi-là, il croit avoir mieux à faire…les clients peuvent donc attendre.

Ainsi, au volant de son taxi communal, il prend la direction de la prison civile et y arrive aux alentours de 16h. Le voilà à présent qui se présente au poste de contrôle tenu par les gardes pénitentiaires. Là où se font les fouilles des visiteurs et des colis qu’ils transportent.

Interrogé sur l’identité du détenu venu rencontrer, Yacouba Cissao parle d’un certain Salif Doumbia. Et quel est donc l’objet de sa visite à ce prisonnier ? Il explique que son hôte souffrant de courbatures, il est donc venu lui apporter deux tubes de pommade, pour son massage corporel.

Qu’à cela ne tienne. Les gardes instruits des recommandations fermes de Monssan Amoukou, le régisseur, qui attend d’eux de la rigueur dans leur tâche, exigent donc d’ouvrir les deux tubes de pommade.

Mais le chauffeur de taxi rétorque qu’il n’y a rien de suspect dans ces tubes de 250 ml chacun, en sa possession. Et avec un sourire visant à narguer et à banaliser, le jeune Burkinabé attend des gardiens qu’ils le laissent aller rapidement remettre le colis au destinataire, afin qu’il aille poursuivre son job. Non sans terminer par dire qu’il n’est pas un vagabond.

Mais ses interlocuteurs restent fermes, ils tiennent à vérifier le contenu des tubes. Et lorsque le taximan se soumet enfin, les tubes sont ouverts. Effectivement, leur surface laisse découvrir de la pommade.

Mais les gardes n’entendent pas s’arrêter à ce contrôle superficiel. Ils vont plus loin, en extrayant la pommade des tubes. Et là, le pot aux roses est découvert. En dessous de la pommade en effet, de la drogue soigneusement dissimulée. Au total, 24 boulettes de cannabis. A malin, malin et demi.

Le taximan faisant à l’instant preuve d’un zèle déconcertant, semble avoir perdu la langue. Le sourire disparaît pour faire place à une tête d’enterrement. « Chef, je ne savais pas que de la drogue était contenue dans ces tubes de pommade. C’est un ami qui me les a remis, me demandant de les faire parvenir à son frère détenu », lâche-t-il.

Pour les gardes, ce sont des bobards qu’il raconte. A leurs yeux, il y a de fortes chances que Yacouba Cissao soit un passeur de drogue. C’est pourquoi ils l’arrêtent sur le champ, avant de le conduire au commissariat le plus proche. Une enquête est immédiatement ouverte, pour savoir si le chauffeur de taxi n’est pas membre d’un réseau de trafic de drogue, entre des pensionnaires de la Maca et des fournisseurs de l’extérieur.

Madeleine TANOU / ivoiretimes
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1697472 : 1.62 mb
MEMORY : 1469056 : 1.4 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.