Yopougon : Un jeune homme abattu par le CCDO dans un fumoir, les proches de la victime parlent d’un lâche assassinat

Un jeune homme aurait été abattu, ce mercredi matin, dans un fumoir de Yopougon par des éléments du Centre de Coordination des Décisions Opérationnelles (CCDO). Mais les proches de la victime récusent cette version et parlent plutôt d’un assassinat lâche.
 

Le jeune homme assassiné alors qu’il allait retirer de l’argent à Western Union, selon la famille

Ce mercredi matin, dans la commune de Yopougon, un jeune homme aurait été abattu par des éléments du CCDO, lors d’une patrouille. Selon un oncle de la victime, qui a fait une publication sur les réseaux sociaux, le jeune homme allait retirer un mandat Western Union, que sa mère lui a fait parvenir, quand une unité du CCDO le prend pour cible. Les soldats, sous prétexte que le garçon est un brouteur, auraient tiré à bout portant dans son dos. Le jeune homme se serait effondré. Ayant constaté qu’il perdait abondamment son sang, les éléments du CCDO l’auraient conduit au CHU de Yopougon. Là-bas, toujours selon le récit de l’oncle, ils l’ont remis à un médecin, sans donner d’explications et seraient repartis en trombe. Avant de mourir, rapporte l’oncle, le neveu a communiqué son identité au médecin et fait appeler sa grand-mère.  

La victime se trouvait plutôt dans un fumoir

Cette version du drame est totalement en déphasage avec celle rapportée par de nombreux autres témoins. De fait, le CCDO était à la recherche d’un gang responsable de l’assassinat d’une jeune fille. Leur enquête les a conduits dans un fumoir de la commune, là où se trouvait le jeune homme. Celui-ci aurait tenté de prendre la fuite, à la vue des hommes en armes. Une erreur qui lui sera fatale car un tir l’a mortellement atteint.

Cette version est la plus probable ; celle de l’oncle présumé souffre d’ailleurs de certaines incohérences. Il n’est pas croyable que le CCDO ait abattu un individu tout simplement parce qu’il serait « brouteur » (arnaqueur aux sentiments sur internet), qui plus est, dans le dos, aussi lâchement. Cela n’est jamais arrivé de mémoire d’Ivoirien. Si cela devrait se produire, ce serait une faute professionnelle très grave.

Le plus vraisemblable c’est que le jeune homme se trouvait dans le fumoir où les éléments du CCDO ont fait une descente musclée. Il a voulu prendre la fuite et a été abattu sur le champ. Toutefois, l’on ne sait pas s’il faisait partie des assassins supposés de la jeune fille.

Dans un tel cas de figure, la famille de la victime chercherait à cacher les activités peu recommandables de son membre en accusant le CCDO d’une telle lâcheté. Cependant, il faut se garder de tout jugement hâtif, pour l’heure, en attendant plus d’informations.


Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

 

Laisser un commentaire

PEAK : 1712584 : 1.63 mb
MEMORY : 1481648 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.