Publicite

Côte d’Ivoire : Grèves chez les enseignants, les agents du ministère de l’Intérieur, les techniciens agronomes se signalent aussi, à moins que…

Deux ministères pourraient entrer dans le bal des grèves au même titre que les ministères de l’Education Nationale avec les enseignants, de l’Intérieur les jours voire les heures à venir.
Publicite


Il s’agit du ministère de l’Agriculture et du Développement Rural puis du ministère de ressources animales et halieutiques regroupés respectivement au sein du Syndicat National des Techniciens d’Agronomie et le collectif des fonctionnaires et les agents du ministère de la production animale et des ressources halieutiques (cofamirah).

Par l’entremise de Stéphane Tersia, secrétaire général du Synataci, les deux syndicats, qui ont fusionné afin de mener à bien leurs revendications communes sur le dossier commun d'indemnités de risques et sujétions aux agents des deux ministères, interpelle à nouveau les autorités ministérielles « au même titre que ceux des agents de l'éducation même si les méthodes utilisées ne sont pas pour l'instant les mêmes ».

« Le Syndicat National des Techniciens d''Agronomie constate en ce début d'année la recrudescence des grèves notamment celles des enseignants.

Le synataci remarque que dès le mois de novembre les syndicats du ministère de l'agriculture, de la santé, de l'éducation formation, de ministères de l'intérieur et des ressources animales et halieutiques avaient déjà très tôt posé leur revendication dans le souci de garantir un climat social apaisé en 2019.

Face à cela fort a été de constater au sorti d'un conseil des ministres le rejet catégorique par le gouvernement de toutes les revendications à caractère financier des syndicats de ces cinq ministères.

Aujourd'hui nous constatons que la réaction du gouvernement n'a nullement participé au refroidissement du climat social.

En ce sens, le personnel de deux ministères sur les cinq préalablement cités a décidé de reprendre la grève. Notamment ceux du ministère de l'intérieur et ceux de l'éducation formation. Les agents du ministère de l'agriculture et du développement regroupés au sein du synataci rappel au 1er ministre (Ahmadou Gon Coulibaly) qu'ils ont quant à eux opté pour la voie du dialogue depuis le mois de décembre.

En témoigne au courrier 060/syn/18 du 14 décembre 2018 adressé au ministre de l'agriculture avec ampliation au 1 er Ministre, au Ministre de la fonction publique et surtout au comité de dialogue social du ministère de la fonction publique pour la satisfaction de la revendication qui n'est rien d'autre que la finalisation du projet de décret portant indemnités de risques aux agents du ministère de l'agriculture et du développement rural et ceux du ministère des ressources animales et halieutiques.

Même si pour l'instant nous considérons la grève comme dernier recours la synataci souhaite que : le gouvernement tienne compte de la satisfaction de la revendication principale de ces deux ministère (agriculture et ressources animales).

Ceci permettra au gouvernement de stopper l'injustice sociale galopante entre Fonctionnaires de l''Etat.

Pour rappel la signature de ce décret coûtera à l'état environ 05 milliard /pour 3000 agents du ministère de l'agriculture et des ressources animales », a-t-il déclaré.

Casimir Boh/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1730592 : 1.65 mb
MEMORY : 1477944 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.